Figaro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 janvier 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
III , 15 | Outil Relevé | Interprétation | |
Thèmes | Gagner un procès, une lettre est étudiée pour juger coupable ou non | | |
Enonciation | Registre familier : «  chicaner » v 89 ; pâté v 79 balbucifier v 134 | => procès improvisé | |
Figures de style | V81 et v 84 répetition des dires de BArtholo par Figaro , Figaro ne cède pas de terrain et copie Bartholo pour ne pas selaisser devancer Voir aussi Il y a et vs Il y a Ou« malice, erreur ou distraction » gradation de l’erreur volontaire à l’erreur involontaire | => non professionalisme de Figaro manque d’éloquence => procès improvisé | |
Procédés musicaux | | | |
Ponctuation | Ponctuation exclamative et interrogative, interjection  | Scène vivante , débat polémique | |
Mise en page | | | |Registre | Polémique : !!!!!!!!!! et ???????? , interjections , insultes (fripon v 123 ; | | |
Cinq sens | | | |
Syntaxe | | | |
Forme du discours | Répliques de nombreux personnages , Figaro et Bartholo orientent le débat | | |
construction | | | |
Champ lexical | De la justice : termes spécifiqueDe la langue : conjonction alternative… | Un procès en apparenceprofessionel | |


Comique d’absurde mariage ou payer 2000 pisatres à cause de 2 lettres. Voir aussi le « pâté » image comique de ce mot
Bartholo mettant ses lunettes l47 ridicule du personnage + juge bègue => un procès improvisé

Chicaner v 89 contraste fortement avec v 81 à 88 , termes sp écifiques, recherchés, élevés ,

Public assite à un procès

Une satire de la société
1)Critique de la Justice : Utilisation de mots spécifiques et compliqués que seuls les membresd e ka justice comprennent , langage emphatique, boursouflé et confus qui rend la justice incompréhensible au commun des mortels , Falsification de documents , A noter aussi l’absence de textes de lois sur lesquels peut s’appuyer le jugement . Bridoi’son aussi nommé Don gusman, Don Gusman est unrapprochement avec un certain Goezman qui envoie Beaumarchais en prison. Quelque part, Beaumarchais règle ses comptes.
2)
critique de la justice par la moquerie : comique d’absurde le procès repose sur un mot de 2 lettres : Et ou Ou c’est ce qui va déterminer l’issu du procès : FUTILITES. De plus personnage du juge Bègue => on est loin des grands procès importantissimes de la Cour. Registre familierutilisé => grotesque : « chicaner », « balbucifier »+ image grotesque du pâté . Enfin manque d’éloquence des 2 protagonistes , « Il y a Et », « Il y a Ou » et « Je soutiens moi » x2 . Manque d’éloquence car obliger de répéter ce que l’autre dit pour ne pas céder de terrain + Cacophonie , Corruption ,
Bégaiement : lenteur de son esprit, lenteur de la justice
* le véritable juge reste leComte, même s'il n'est pas directement critiqué, et si son jugement peut paraître équitable : en réalité, la condamnation qu'il prononce contre Figaro n'est pas si désintéressée que cela, car il sait très bien que Figaro est pauvre et qu'il l'écarte ainsi de Suzanne.

3)Une scène qui implique le spectateur  :
Le spectateur assiste au procès , comme dans la réalité, il est au fond dans la pénombreet regarde les 2 parties tentant de convaincre le juge . De plus le spectateur est amenée à rire par le grotesque de ce procès comme vu précedemment ainsi que par la Chute le Parallélisme « J’ai gagné » , « J’ai perdu »

Quels aspects du fonctionnement de la justice Beaumarchais critique-t-il dans ce passage ?
Dans cette scène, Beaumarchais qui lui-même a eu affaire à la justice à maintesreprises, critique un certain nombre de dysfonctionnements :
* un langage emphatique, boursouflé et souvent confus qui rend la justice incompréhensible au commun des mortels ;
* 
-  des avocats peu instruits, méconnaissant la cause qu'ils sont censés défendre, jouant un rôle et cherchant surtout à gagner beaucoup d'argent ;
* 
-  des actes ou des documents peu fiables parce que sujets...
tracking img