Figure de style

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (501 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
anaphore: désigne la répétition d'un mot ou d'un groupe de mots au début de plusieurs énoncés.
Exemple: Îles où l'on ne prendra jamais terre
Îles où l'on ne descendra jamaisÎles couvertes de végétation
Îles tapies comme jaguars (...)
Je voudrais bien aller jusqu'à vous. B Cendrars.
antiphrase : forme d'ironie qui consiste à direl'inverse de ce qu'on veut laisser entendre.
Exemple : Je vais lui faire sa fête.
C’est du jolie !

antithèse : inverse de la redondance : effet de renforcement du sens, nonpar synonymie mais par antonymie.
Exemple : lls étaient usés à quinze ans
Ils finissaient en débutant. (J. Brel)
chiasme : construction où les éléments de même nature se fontface.
Exemple : Un pour tous et tous pour un.
Qui rit dimanche, vendredi pleurera.
Manger pour vivre et non vivre pour manger.
hyperbole : ce procédé consiste àmettre en valeur un fait, ou une idée, au moyen d'une expression exagérée
Exemple : Dans la descente du col, les coureurs ont roulé à tombeau ouvert.(au lieu de: les coureurs ont roulé très vite.Inouï, incroyable, pour surprenant.
Éreintant pour fatiguant.
Celui de qui la tête au ciel était voisine et dont les pieds touchaient à l’empire desmorts. (La Fontaine)
ellipse : consiste à omettre des termes qui cependant peuvent se deviner. L'énoncé est interrompu. L'énoncé devient plus dense car il est chargé de tout ce que le lecteur peutimaginer.
Exemple : "A vingt ans, deuil et solitude." V.Hugo
Il fait une chaleur… !
Cet homme est d’une cruauté… !

euphémisme : emploi d’un mot à la place d’unautre, malsonnant ou brutal pour cacher, taire, masquer, adoucir, atténuer son sens. Il a pour effet de dissimuler une idée brutale, désagréable ou jugée inconvenante.
Exemple : "Il est temps que je me...
tracking img