Figures de style

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (351 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Métonymie (féminin) : La métonymie consiste à désigner un objet ou une idée par un autre terme que celui qui lui convient. La compréhension se fait grâce à une relation de cause à effet entre lesdeux notions (exemple : « boire la mort » pour « boire le poison »), ou de contenant à contenu (exemple : « boire un verre » pour « boire le contenu d’un verre ») ou encore de partie à tout (exemple : «une lame » pour dire « une épée »).

Oxymore (masculin) : L’oxymore est une alliance de mots dont le rapprochement est inattendu. L’oxymore fait coexister deux termes de sens contraire à l’intérieurd’un même syntagme groupe de mots formant une unité par son sens
et par sa fonction, à l’intérieur de la phrase.
Exemple dans Le Cid de Corneille : « Cette obscure clarté qui tombe des étoiles […]» (acte IV, scène 3).

Parataxe (féminin) : La parataxe est l’absence de subordination entre les propositions.

Paronomase (féminin) : Une paronomase consiste à employer côte à côte des mots dontle sens est différent, mais le son à peu près semblable. Exemples : « Qui vivra verra. » ou encore « Tu parles, Charles ! ». La paronomase utilise des paronymes (des mots qui se ressemblent par leurssons).

Personnification (féminin) : La personnification attribue à une chose abstraite les propriétés d’un être animé (homme, animal). Cf. La Fontaine.

Polyptote (masculin) : Un polyptoteconsiste à employer plusieurs formes grammaticales (genre, nombre, personnes, modes, temps) d’un même mot, dans une phrase. Exemple dans l’Oraison funèbre d’Henriette-Anne d’Angleterre de Bossuet : « […]Madame se meurt ! Madame est morte ! […] ». Ou encore « Tel est pris qui croyait prendre. »

Prétérition (féminin) : C’est lorsqu’on affirme passer sous silence une chose dont on parle néanmoins.Stichomythie (féminin) : La stichomythie est la partie du dialogue, au théâtre, où les interlocuteurs se répondent vers pour vers. C’est en fait la succession de répliques de même longueur....
tracking img