Figures de style

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2292 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La stylistique

La stylistique est l’ensemble des ressources que la linguistique met à la disposition du lecteur
pour analyser un texte..

La stylistique comporte :
les procédés de rythme
les procédés de syntaxe
les procédés de sémantique et logique
les procédés de versification
les figures de styles.

Tous ces procédés font l’unicité de chaque auteur et peuvent nous permettre, enpartie,
de saisir son intention voire son intériorité (“Le style est l’homme même” (Buffon)). Les figures de réthorique voire de Style

Du latin “figura”(dessin ou forme d’un objet)
figures de réthorique : rôle persuasif
figures de style : rôle ornemental.

Elles mettent en jeu les mots sur :
leur sens
leur sonorité
leur ordre..

Les figures, sortant de l’usage commun, sont une descomposantes de la stylistique.

Attention trop de style peut tuer
la syntaxe (asyntagmatique) ou le sens (asémantique)!!!
Cependant la poésie (du grec “poïêsis” (création ou invention)) échappe cette restriction... ; )

Si chaque genre littéraire possède ses figures propres, beaucoup d’entre elles restent transverses a tous!
Chaque figure enrichit le signifié
(le signifié est le sens dumot/le signifiant est la phonétique du mot ;)
a nous d’en choisir la direction et si possible... la plus juste!

A se rappeler :
Les tropes, contrairement aux non-tropes :
sont assez rares (essentiellement métaphore et métonymie)
et changent le sens propre des mots.
De même les figures opérent différents niveaux : certaines au niveau du mot, d’autres de la phrase, d’autres du discours etd’autres hors du texte...
Ainsi une figure (macrostructurale) peut en contenir plusieurs autres (microstructurale).

Les figures et leurs effets :
aucun (comme les catachrèses car rentrés dans le langage courant)
attention (soulignement de l’auteur)
connotation (enrichissement du texte)
onrnementation (poésie du texte)

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

figures jouant sur la place...Figures d’amplification / Figures d’atténuation / Figures d’opposition

A ) Figures d’amplification (rapport d’insistance ou exagération)

Accumulation : énumération qui crée un effet de profusion ; type d’accumulation, la Gradation succession de mots classés en ordre croissant ou décroissant créant un rythme et ayant un apogé appelé acmé (ex : Le feu a brûlé des arbustes, des champs puis lacolline entière.))
Anaphore : répétition d’un même mot ou groupe de mot a la même place souvent en début de phrase (ex : “Rome...” et “Toujours aimer, toujours souffrir, toujours mourir” de Corneille ou “Il n’ a pas d’amour qui ne soit a la douleur / Il n’ a pas d’amour dont on n’en soit meurtri / Il n’ a pas d’amour dont on ne soit flétri” d’Aragon)
Anastrophe : renversement de l’ordrehabituel pour marquer l’expression (ex : “D’amour mourir me font, belle marquise, vos beaux yeux” de Hugo)
Epanalepse (antonyme enadiplose) : répétition du même mot en début et en fin (ex : “L’homme peut guerir de tout, non de l’homme” de Bernanos)
Enumeration : Liste de mots de même classe grammaticale mais pas forcément de même champ lexical (ex : “Le lait tombe; adieu veau, vache, cochon,couvée...” de La Fontaine)
Hendiadys : expression d’une idée par 2 noms au lieu d’un nom accompagné d’un adjectif comme il aurait convenu (ex : “Par la haine et par la jalousie” au lieu de “Par une haine jalouse”)
Hypallage : inversion d’adjectif entre 2 noms (ex : “Descendant noble d’une famille” pour “Descendant d’une famille noble”)
Hyperbate : intervertir l’ordre des mots pour donner une donner unetournure plus lourde (ex : “Le long d’un clair ruisseau buvait une colombe.” de La Fontaine) ; type d’hyperbate, l’inversion (idem en beaucoup plus lourd et difficile lire)
Hyperbole (antonyme euphémisme) : exagération d’une idée (ex : ce colis pèse une tonne ou crever de faim)
Parallélisme : structure en miroir montrant l’équivalence ou l’opposition (ex : “Mon cheval sera la joie/Ton...
tracking img