Figures de l'irrationnel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 56 (13885 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Figures de l'irrationnel
Portraits du dégénéré en fou, en primitif, en enfant et finalement en artiste.
Stéphane Legrand
Résumé | Plan | Texte | Notes | Citation | Auteur
Résumés
Français English
Cet article traite du concept de « dégénérescence », importé dans la psychiatrie française par Benedict-Auguste Morel dans les années 1850, et largement diffusé par la suite, dans ce champ ainsique dans celui de la criminologie. On tente d’analyser la reconfiguration qu’impose ce concept au savoir psychiatrique en dégageant la manière dont il permet d’intégrer en un ensemble cohérent plusieurs modèles théoriques: un paradigme neurologique, une théorie de l’automatisme morbide, un certain évolutionnisme. Sur ces bases, on essaie d’établir les similitudes de fonds existant entre lesconceptions psychiatrique et criminologique de la dégénérescence, en montrant qu’elles mobilisent le même réseau « structurant » d’analogies entre les figures de l’anormal (le fou, le sauvage, l’enfant, la femme, l’animal); et l’on s’efforce de montrer que ces théories promeuvent une logique dans laquelle les infractions aux différents types de normes (biologiques, sociales, morales, juridiques,psychologiques, économiques) sont susceptibles de faire systématiquement référence les unes aux autres, de se traduire les unes dans les autres. Puis l’on caractérise les transformations que ce nouveau paradigme impose aux principes de la thérapeutique, de la pédagogie et de la prise en charge des malades mentaux et des déviants. Pour finir, on présente les éléments latents qui dans ce paradigme préparentet indiquent déjà sa remise en cause et son renversement à venir.
This article deals with the concept of «degeneration», introduced by Benedict-Auguste Morel in the French psychiatry during the 1850s, and which widely spread afterwards, in this field as well as in the contemporary criminology. An analysis is tried of the changes imposed by this notion on the psychiatric knowledge, changes thatresulted in the integration in a coherent system of three other paradigms: a neurological paradigm, a theory of pathological automatism, a certain kind of evolutionary theory. The author then tries to establish the existence of background similarities between the psychiatric and criminological theories of degeneration, namely in as much as they promote the same «structural» analogies between thevarious forms of abnormality (the madman, the primitive, the woman, the child, the animal); and it is shown that these theories also imply a logic in which all the transgressions of the different kinds of norms (biological, social, moral, juridical, psychological, economical) tend to be systematically referred to one another, and translated into one another. Then a sketch is given of the changesimposed by this paradigm to the principles of therapy and pedagogy for the insane persons. And finally the author presents some of the themes that, in this paradigm, already prepare its deconstruction to come.
Haut de page
Plan
I. Détection des dégénérés.
A. Hérédité, territoire, populations.
B. Désagrégation du cerveau et de la moelle.
C. L’automatisme morbide.
D. Sémiotique de ladégénérescence.
E. Une économie générale des normes.
F. L’anthropologie évolutionniste.
II. Vers un imaginaire politique et anthropologique commun.
A. Psychiatrie de la dégénérescence et anthropologie criminelle.
B. La structure des analogies psychiatriques et criminologiques.
III. Dressage des dégénérés.
A. Une utopie de la soumission pure.
B. Perspectives méthodologiques et recodage économique duchamp de l’anomalie.
IV. Le même discours et pourtant, déjà, un autre.
A. Progénérescence.
B. Faire l’épreuve de la folie.
Haut de page
Texte intégral
PDF Signaler ce document
1Nous débuterons notre présentation, avant même d’en définir précisément l’objet et d’en justifier les limites, par deux vignettes, par la comparaison de deux images de la folie. Deux de ces fous archétypes que la...
tracking img