Film pi de aronofsky

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2773 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
PI
Pi
Acteurs : Stephen Pearlman, Pamela Hart, Ben Shenkman, Mark Margolis, Sean Gullette
Réalisateur : Darren Aronofsky
Scénariste : Darren Aronofsky
Durée : 86 min
Genre : Fantastique, Policier

Les vrais créateurs sont inclassables. Le film de Darren Aronofsky (qui plus tard réalisera le fameux Requiem for a Dream), Pi, fait parti de ces objets culturels non identifiés. Tournéavec moins de 60 000 dollars, dont la plus grosse partie vient d'amis personnels d'Aronofsky à qui il promettait 150 dollars en échange de 100 prêtés (ils sont tous remerciés dans le générique de fin !) , en noir et blanc "reversal" (c'est à dire très contrasté sans gris : vraiment noir et blanc et rien d'autre) le tout baignant dans une ambiance sonore Jungle/electro ce film est une preuve de plusque le talent et l'imagination font plus que les tonnes d'effets spéciaux, les têtes d'affiches et les campagnes de promotions dignes du troisième reich réunis par les blockbusters hollywoodiens. Présenté de cette manière on pourrait croire que Pi serait un petit film sympa "à la" Blair Witch, une surprise de type étoile filante dans le ciel étoilé du cinéma contemporain. Il n'en est rien. Si BlairWitch est bien le film emblématique d'une époque, et qui une fois sorti de son contexte se révèle être le digne représentant de l'air du temps d'un moment donné, c'est à dire une enveloppe de vide, Pi est lui destiné à rester. Je ne voudrais pas commettre de blasphème mais je vois bien un futur à la Metropolis pour ce film.

Max est un mathématicien prodige. Le jeu favori de sa petite voisineest de lui soumettre deux chiffres et une opération et de vérifier que le résultat qu'il lui donne est bien correct. Il travaille sur les prévisions boursières, ce qui lui vaut un pressing constant de la part de "chasseurs de têtes" travaillant pour les banques. Il est sur le point de trouver la formule magique, la véritable pierre philosophale de notre temps, qui lui permettra des prédictionsd'une précision absolue sur l'évolution des cours. Cependant les golden boys ne sont pas les seuls intéressés, d'autres religieux, des juifs étudiants la cabbale, sont eux aussi en lice pour soutirer le secret du cerveau de Max...

Que ce soient les financiers de Wall Street ou les Hassidim les plus intégristes, ce ne sont que leurs visions du monde qui change, mais dans le fond c'est le mêmeressort qui les anime. Ils souhaitent dominer les autres. Ce message particulièrement fort est une des thèses centrales de Pi. Plus profondément c'est tout le problème du mérite qui est soulevé dans ce film. Le seul qui comprenne le message se désintéresse des applications qu'il pourrait en tirer. Les manipulateurs eux n'y ont pas accès, aveuglés qu'ils sont par leurs ambitions. Cependant laConnaissance n'est jamais gratuite, comme en témoignent les violentes migraines et la quasi-schizophrénie dont souffre Max. Comme Icare, à trop vouloir savoir on se brûle les ailes... La solution serait-elle celle de son ancien professeur qui lui a arrêté ses recherches quand son ordinateur à explosé, bloquant sur une sorte de mur conceptuel ?

Vous l'avez compris le champ de ce film est essentiellementintellectuel. Bien sûr ne vous attendez pas à de longues et coûteuses (pour le producteur) poursuites automobiles ou à des scènes d'action du type Ong Bak. Cependant même si vous n'êtes pas mathématicien professionnel, je suis sûr que vous serez tenu en haleine par Pi. La progression de l'intrigue est très bien maîtrisée et débouche sur une fin renversante. Ce film, dans sa forme me fait beaucouppenser à du Palahniuk. Des répétitions (notamment dans les scènes qui précèdent les terribles migraines de Max) qui se modifient insensiblement au cours du récit et des séquences/phrases chocs qui tombent comme des couperets signent un style très personnel. Le choix de la technique "Noir OU Blanc" est aussi esthétiquement très réussi, cette augmentation artificielle des contrastes colle bien...
tracking img