Fin de partie beckett

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2235 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
A l’opposé, URSS /USA

- crainte de l’hégémonie américaine
- Staline redoute le monopole nucléaire des E.U. et les moyens financiers dont les E.U disposent pour assurer le relèvement des pays détruits. (alors que l’URSS sort meurtrie de la guerre avec 20 millions de morts)

Avènement de la GF : inévitable / accélérée par des incompréhensions
Si les tensions étaient latentes en 1945,46, l’année 47 est celle de la rupture.

1.2 1947 : l’année de la rupture

Initiatives américaines

- Lutte contre le communisme. Le discours du 12 mars 1947 du président Truman élabore les grands principes de la Doctrine Truman. Il propose une aide diplomatique, militaire et financière à tout pays menacé par le communisme. Doctrine du containment ou doctrine de l’endiguement.

-Stratégie économique. Le 5 juin 1947 le général Marshall secrétaire d’état am. Propose à tous les pays européens une aide économique, Le « plan Marshall » ou plan de Reconstruction européenne (European Recovery Program) « une aide fraternelle » afin de vaincre « la faim, le désespoir et le chaos ». [exigences : adopter le modèle éco libérale].

2 objectifs : - Redresser l’économie des payseuropéens, possibilité de créer de nouveaux marchés, assurer des débouchés aux produits am.
- Le gouvernement de Washington avait compris que la détresse des populations européennes faisait le jeu des partis marxistes alignés sur Moscou, en France et en Italie. Dès lors, l’injection de capitaux américains fut le complément économique de la doctrine du containment : endiguer l’influence soviétique parla création d’un espace de prospérité en Europe.
De 1948 à 1952, plus de treize milliards de dollars, 5/6 sous forme de dons, 1/6 sous forme de prêts, furent fournis par les États-Unis. Cette aide à la reconstruction se composait d’une partie financière, subventions et prêts, et d’une autre en produits et équipements divers (denrées alimentaires, tracteurs, outils de production, etc.

-Réactions positives en Europe de l’Ouest. L’URSS rejette le plan Marshall le 2 juillet et interdit à ses partenaires d’Europe centrale d’accepter (cf. pression/Tchécoslovaquie).

Réactions soviétiques

Les délégués de neuf partis communistes (URSS, pays d’Europe de l’Est, Italie France) approuvent le rapport Jdanov
Le monde est désormais divisé en deux camps irréconciliables
L’URSS est le chefde ligne du camp de la démocratie et de la paix
Partout où il le peuvent les partis communistes doivent prendre le pouvoir.

En oct. 1947 est créé le Kominform - organe de liaison des partis communistes » (Komintern, organe de la III ème internationale)
- accentue la dépendance des partis /URSS
- aboutit à la rupture des fronts nationaux constitués entre socialistes et communistes, audétriment des premiers.-) exclusion arrestation des socialistes

2.3 Formation des blocs

L’URSS renforce son emprise (contrôle) sur l’Europe orientale
- Elle impose le modèle soviétique (parti unique, dictature du prolétariat, nationalisation, planification.
- Les communistes au pouvoir éliminent les autres partis (attaques / accusations ; association)
- Roumanie 1946, Hongrie,Tchécoslovaquie (Coup de Prague : les communistes forcent à la démission les autres membres du gvt en s’appuyant sur des milices ouvrières)
- Entrée de la Chine (après la victoire de Mao en 1949)
Yougoslavie de Tito et l’Albanie, pays communistes qui refusent le contrôle de Moscou.

Alliance économique : création du CAEM en 1949 [conseil d’aide économique mutuelle ou comecom], chargée decoordonner les économies des démocraties populaires et de planifier les échanges commerciaux entre elles.
Une alliance économique qui offrait au bloc socialiste une aide soviétique qui se veut équivalent du plan Marshall.

Renforcement des liens militaires (facilitées par la présence de l’Armée Rouge). Alliance qui devient le Pacte de Varsovie en 1955

Les Etats-Unis
Alliance économique...
tracking img