Fin de partie - clov

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1590 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Fin de Partie est une pièce de Samuel Beckett, créée en 1957. L’un des personnages de Fin de Partie se nomme Clov, rôle joué dans la version d’origine par Jean Martin. Quelles sont les principales caractéristiques de ce personnage? Il est, à l’image de la pièce, d’une grande complexité, notamment dans sa relation avec Hamm, qui le définit véritablement. S’il semble être, au premier abord,l’anti-Hamm par excellence, il se rapproche, au fil de la pièce, de celui-ci, avec qui il semble partager une relation de dépendance mutuelle.
Clov apparaît tout d’abord comme une figure ancrée dans l’absurde. Le théâtre de l'absurde met en scène des personnages enlisés dans l'attente et la monotonie ; il privilégie les antihéros, les êtres anonymes, sans caractère bien défini. Clov est un personnage dela répétition, et apparaît bien des fois plus comme une marionnette « loin [et] mort[e] en esprit » (p. 91) qu’un véritable être humain doué de sensibilité, ce qui peut d’ailleurs lui conférer une certaine dimension comique, selon la définition de Bergson (« du mécanique plaqué sur du vivant »). Ses déplacements sont symétriques et chorégraphiés (première didascalie de trois pages, p. 11-12-13), sadémarche « raide et vacillante » (p. 11). Son regard « fixe » (p. 13), sa voix « blanche » (p. 13), rien ne nous autorise à envisager une quelconque profondeur du personnage. Le théâtre de l’absurde se caractérise également par une déstructuration des dialogues qui vise à illustrer l’inefficacité du langage. Ainsi, Clov parle peu et répond souvent sans écouter la question posée (« Si ! (Untemps.) Quoi ? » p. 62). De même, il lui arrive de se contredire à seulement une réplique d’intervalle (« Pas besoin de lunette. […] Je vais chercher la lunette. » p.42). Le caractère automatique, presque robotisé du personnage est accentué par les nombreuses répétitions qui rythment la pièce comme de véritables leitmotivs : « Quelque chose suit son cours » (p. 26, 47, etc.), « Je te quitte » (p.24, 53, etc.)... Cette dernière réplique peut se voir comme une forme d’autosuggestion, Clov essayant désespérément de quitter le refuge où il demeure comme prisonnier. Malgré ces nombreuses injonctions, il ne partira pas, jusqu’à la dernière scène où il « s’arrête [ra] » (p. 107) au seuil de sa liberté. Cette impuissance humaine face à la fatalité est un des thèmes de l’absurde ; on pourraitd’ailleurs faire un lien entre cette immobilité finale et celle de Vladimir et Estragon dans En attendant Godot, autre pièce de Samuel Beckett (« Alors, on y va ? – Allons-y. (Ils ne bougent pas)). Clov, en tant que personnage de l’absurde, s’inscrit dans une vision pessimiste de la vie, où rien n’a de sens puisque tout s’achève par la mort. Lorsque Hamm s’interroge sur le sens de l’existence, ilsemble amusé par le concept même de signification qui le dépasse (« Signifier ? Nous, signifier ! (Rire bref.) Ah elle est bonne ! » p. 47). A défaut d’être toujours ironique, Clov répond aux questions de Hamm par une lucidité désabusée : « Quelque chose suit son cours » (p. 26, 47…), « Toute la vie les mêmes inepties » (p. 62). Clov semble lassé (« avec lassitude » p. 53) de son existence où rien nese passe, aborde le thème du temps en doutant que celui-ci existe réellement (« Tu crois à la vie future ? » p.67) et regrette finalement d’être en vie, rêvant du temps où il n’était pas encore né (« La belle époque ! » p.61).
Clov se définit ensuite par opposition à Hamm. Si Hamm peut apparaître, dans cette partie d’échecs interminable que se livrent les personnages de Beckett, comme le roi del’échiquier, qui, trônant dans son « fauteuil à roulettes » (p. 11) tient avant tout à être placé « bien au centre » (p. 41) de l’univers qu’il contrôle, Clov apparaîtrait plutôt comme un fou, pièce mobile, qui reste debout aux côtés de son souverain, tout comme Clov qui a « sa place à côté du fauteuil » (p.37, 41, 46, 86, etc.). Clov représente à la fois les jambes et les yeux de Hamm,...
tracking img