Fin de partie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9793 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ce document comporte deux sections : « Fin de partie dans l’évolution du théâtre de Beckett », et « Peut-on interpréter Fin de partie ? » (p. 15).

Fin de partie dans l’évolution du théâtre de Beckett

Introduction Fin de partie était la pièce préférée de Beckett. Il n’a pas dit pourquoi, mais on peut supposer qu’elle est l’œuvre qui représente le mieux son activité littéraire, ce qu’estl’écriture selon lui Ŕ davantage qu’En attendant Godot, pièce antérieure de huit ans, à propos de laquelle Beckett a affirmé avoir fait des concessions, afin qu’elle puisse être jouée à Paris, pour des raisons notamment financières. Aussitôt que l’auteur eut constaté, non sans une certaine surprise, le succès de Godot, il prévint que « la prochaine fois, il n’y aurait pas de concessions ». Et cetteprochaine fois, ce serait Fin de partie. Une telle différence d’attitude face aux deux pièces révèle immédiatement certains éléments caractéristiques. Par exemple : En attendant Godot n’était pas une pièce aussi radicale que Beckett le souhaitait ; il ne l’a pas écrite comme il l’aurait voulu. Or, il l’a terminée assez vite. Fin de partie, en revanche, est enfin une pièce comme Beckett l’entend, unepièce qu’il a pu écrire plus librement, sans contraintes économiques ; or, il a eu un mal fou à la terminer. Ces deux situations, qui peuvent sembler paradoxales, montrent simplement que Beckett conçoit la création littéraire comme une contrainte, un combat, un effort, et que l’authenticité recherchée réclame un travail. Malgré cela, on ne sait pas exactement ce que l’auteur préfère dans Fin departie ; mais il n’en demeure pas moins que « fin de partie » est un titre très beckettien, qui, a posteriori, pourrait être celui de toute la carrière théâtrale de Beckett, laquelle s’étend de 1930 à 1989 : le théâtre n’occupe que la fin de cette carrière, mais une fin qui n’en finit pas Ŕ comme dans la pièce. Beckett, en effet, n’est venu au théâtre qu’après avoir été un romancier, et, encore avantcela, un critique littéraire ; et, comme romancier et comme critique, il n’a pas réussi à arriver là où il voulait en venir. Vers 1950, il décide donc de jouer la fin de la partie au théâtre. Il écrit sa première pièce à plus de quarante ans. On verra que s’il devient dramaturge à cet âge-là, c’est parce que son activité romanesque est arrivée dans une impasse, et que le théâtre se présente à luicomme un recours. La chronologie de ses œuvres

1

romanesques connaît une période intense entre 1945 et 1950, puis plus rien, ou presque, jusqu’en 1960. Fin de partie est donc le fruit d’une période difficile (les brouillons le prouvent). Il y a, à côté de cela, d’autres points communs entre Fin de partie et la carrière de Beckett : celle-ci est l’œuvre d’un romancier qui, d’abord, a changéde langue (de l’anglais au français), et ce phénomène se retrouve très souvent dans la pièce au programme : premièrement, le langage ne suffit plus à nos personnages, il faut en chercher un autre (p. 621, réplique de Clov) ; deuxièmement, le récit y joue un rôle important. Hamm est un romancier en puissance, il travaille chaque jour à son « histoire » (p. 67-75), encore appelée « roman » (p. 80) ;le lien entre roman et théâtre permet donc de comprendre en grande partie la situation des personnages. À ce titre, il faut prendre comme référence en matière narrative le dernier ouvrage de la période pré-théâtrale de Beckett : L’Innommable (19502). C’est ce texte qui a laissé le travail du romancier dans une impasse. D’une certaine manière, donc, les personnages de Fin de partie prennent lerelais de la voix qui parle dans L’Innommable. On passe d’un narrateur invisible, abstrait, à des personnages incarnés par des acteurs. Ce sont là les grands thèmes du théâtre de Beckett, que nous développerons en premier pour voir comment leur évolution permet d’en comprendre le sens dans Fin de partie. Les pièces ultérieures nous permettent de voir Fin de partie avec un effet grossissant, car...
tracking img