Fin de partie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 71 (17606 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
EN ATTENDANT GODOT : DE L’ABSURDE À L’HISTOIRE
Dialogue et débat

D’OU VIENNENT TOUS CES CADAVRES ? UNE LECTURE HISTORIQUE DE EN ATTENDANT GODOT
Un dialogue entre Pierre et Valentin Temkine suivi de Sur les traces de Godot : Une enquête littéraire (Pierre Temkine)

En attendant Valentin Temkine (François Rastier) Ce que ça fait de ne rien en dire (Pierre Temkine)
(Textes inédits)

Lefestival Paris Beckett vient de s’achever, et rarement commémoration aura suscité autant de manifestations : 350 rien qu'à Paris et dans sa région ; l’intégrale de l’œuvre dramatique a été jouée ; on a semble-t-il tout décortiqué ; on s’est penché avec le plus grand sérieux sur la forme, la couleur et la dimension des poubelles de Fin de Partie ; mais qu’a-t-on appris de neuf sur la pièce la pluscélèbre ? Un critique dramatique remarque finement que dans « godillot » il y a « Godot », et à part ça les personnages continuent à être interprétés comme les clowns ou les ombres d’un pays d’Absurdie... Déjà trop commentée peut-être pour qu’on espère en dire du neuf ? Un homme pourtant, que cette pièce touche de près, a encore quelque chose à dire. Je l’ai interrogé, c’est mon grand-père.

L’ombrede la tour Eiffel

Pierre Temkine : Combien de fois as-tu vu En Attendant Godot ? Valentin Temkine : Je l'ai vu d'abord en 1953, à la création : c'était la pièce à voir, tout le monde en parlait. Depuis, 4 ou 5 fois, peut-être. A l’époque et encore maintenant, on en faisait une pièce absurde, LA pièce de l'Absurde. Dumur, Lemarchand, tout le monde admirait, mais voyait Vladimir et Estragon commedes clowns ou des clochards « métaphysiques ». Pronko écrivait : « Godot, dans un passé indéfini, lors de circonstances quelque peu incertaines, leur a donné un rendez-vous plutôt imprécis dans un lieu mal défini à une heure indéterminée »... On ne peut pas se tromper plus systématiquement ! Pierre Temkine : C’est-à-dire ? Valentin Temkine : Eh bien, je m'en aperçois lors d'une représentationdonnée par la
Texto ! Textes et cultures [http://www.revue-texto.net], XII, 2, Avril 2007,1-24. Valentin Temkine, Pierre Temkine, François Rastier En attendant Godot : de l’Absurde à l’Histoire, dialogue et débat.

1

Comédie de Touraine1 il y a 5 ou 6 ans (Vladimir et Estragon y sont assimilés à Laurel et Hardy ou quelque chose comme ça) : les explications traditionnelles, ça ne marche pas !C'est une réplique bien précise qui m'a réveillé : Vladimir regrette de ne pas s'être jeté du haut de la tour Eiffel : « Maintenant il est trop tard. On ne nous laisserait même pas monter ». J'ai une sorte d'illumination : une seule fois, dans l'histoire de cette vénérable dame, on y a interdit l'accès à une catégorie de la population, comme à tout monument d'ailleurs : entre 1940 et 1945, c'étaitinterdit aux Juifs2 ! La confirmation vient très vite : « E : On n'a plus de droits ? V : Tu me ferais rire, si cela m'était permis. E : Nous les avons perdus ? V : Nous les avons bazardés. » [p. 24]3 Dès ce moment, toutes les répliques ont pris un nouveau sens ; Ce n'est plus du tout une histoire qui se passe au pays de l’Absurde, mais en France, à un moment très précis ! Il faut remarquer eneffet que de toutes les pièces de Beckett, En Attendant Godot est la seule qui soit située quelque part, les repères géographiques abondent : la tour Eiffel et le quartier de la Roquette à Paris, Roussillon, la Durance, le Vaucluse... Eh bien, avec un peu d'attention, on découvre que les indications historiques y sont au moins aussi nombreuses, et que tous ces indices convergent ! L’action se situesur un plateau calcaire des Préalpes, au printemps 1943. Ni avant : c’est improbable, il n’y a pas de raison, ni après, c’est impossible, ils seraient morts. Revenons tout d’abord rapidement sur quelques éléments biographiques : Beckett naît en 1906, et en 1932 il séjourne en Allemagne. Il fait un deuxième séjour en 1936, ce qui lui donne l’occasion de voir ce qu’est le régime nazi : il est...
tracking img