Fin urss

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2042 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Contrôle d'histoire
A. La famine en Russie au début de l'année 1922.
Extrait du rapport opérationnel d'information du département secret de la Vertcheka [la Tcheka ] n°17 pour le 21 janvier 1922
«3 janvier 1922
Province de Samara (rapport d'information d'état n°60, du 20 janvier 1922).
3. La famine atteint des proportions terribles. Les paysans ont mangé tout ce qui pouvait servir denourriture, chats, chiens. À l'heure actuelle, ils sont en train de déterrer les morts pour les manger. Dans les districts de Pougatchev et de Bouzoulouk, de nombreux cas de cannibalisme ont été notés. Selon les témoignages des membres du comité exécutif de la volost [canton], le cannibalisme dans le bourg de Lioudbimovka prend des proportions dramatiques. On isole les cannibales. Le comité provinciald'aide aux affamés a acheminé dans la ville de Pougatchev un train médico-alimentaire pour 5'000 personnes. Le convoi amène du ravitaillement pour six mois. Les échanges de marchandises avec l'Ukraine sont impossibles car dans les provinces de Zaporojié, Donetzk, Ekaterinoslavl, Odessa et Nikolaiev, la famine a été déclarée. La collecte de dons alimentaires y est interdite. Les autoritésprovinciales ont nommé un responsable chargé de faire un inventaire rigoureux des produits envoyés en aide aux affamés. Les épidémies se développent. »Source : Archives centrales de la Sécurité d'état. Traduit et présenté par Nicolas WERTH dans le n°78 du Bulletin de l'institut d'histoire du temps présent, n°78, second semestre 2001, p. 108.

B. Comment adhère-t-on au parti communiste l'année de la mort deLénine ?
"Il faut avant tout rédiger un C.V. qui doit «faire ressortir les détails de la vie du postulant, son origine sociale précise, sa fortune, les activités diverses exercées dans le domaine social et politique, les motivations qui le poussent à entrer au parti communiste.»
C'est ce que tente de faire cet homme qui tient à tout prix à montrer qu'il n'est pas le fils d'un adepte del'exploitation de l'homme par l'homme :
«Mon père était cordonnier, je tiens à dire qu'il travaillait tout seul, sans apprenti, sans exploiter qui que ce soit, comme un véritable prolétaire. C'était pas souvent qu'il y avait autre chose sur la table que du pain noir et de la soupe aux choux.»
Essentielle aussi, la pauvreté, qui est revendiquée parfois avec difficultés tant il est difficile de rendrecompte des évolutions d'une vie, qui peuvent ressembler à des améliorations matérielles dorénavant suspectes. Les explications se font alors laborieuses :
«... Je suis né paysan pauvre et je l'ai été jusqu'à l'âge de dix ans, lorsque mon père, en 1909 a acheté des terres. Il est alors passé dans la catégorie des paysans moyens, ce que je n'ai jamais caché. Pendant la révolution, l'exploitation demon père est toujours demeurée une exploitation moyenne, et même jusqu'en 1923, mon père n'avait pas de cheval, et celui qu'il possède aujourd'hui ne vaut guère plus de cinquante à soixante roubles. Si la commission s'inquiète du fait que mon père, avec l'aide de la banque paysanne avait acheté, en 1919, 27 Ha, en s'endettant pour 49 ans, sachez qu'une bonne partie de ces terres est formée demarécages et que notre famille comptait toujours plus de 12 personnes. En 1917-1918, 7 personnes sont mortes chez nous ... Aujourd'hui, on aurait pas moins de 18 personnes sur 18 Ha. Nous sommes donc des paysans pauvres ou tout au plus des paysans moyens.»
Il est difficile de concilier une situation réelle et une image prolétarienne, les justifications tentent d'atténuer l'image qui apparaît malgrétout. Parfois, le candidat tente la preuve par l'inventaire :
«J'ai deux vaches, un cheval, une maison avec un toit de chaume, un hangar, une remise, une bania, deux fourches, deux râteaux, une herse, six poules.»
Il est difficile de déterminer ce qui fait l'ennemi du peuple, voire le contre-révolutionnaire. Et si c'était un intellectuel ?
« On m'a dit que j'avais peu de chances d'être acceptée...
tracking img