Finance cout du capital

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3420 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
)Le coût du capital))
Le principe du coût du capital)
Le calcul du coût des ressources de l'entreprise (ou coût du capital) est présenté ici dans l'optique du calcul du tanx de rendement requis sur les investissements de l'entreprise.
La couverture du coût des sources de financement est un minimum à exiger des investissements pour qu'ils soient considérés comme acceptables : on a ainsitrès brièvement résumé le principe qui guide l'entreprise dans le choix de ses investissements et le choix de ses moyens de financement.
Il n'existe pas de source de financement gratuite. Le calcul du coût global des ressources mises à la disposition de l'entreprise passe donc par :
le calcul du coût de chacune des sources de financement ;
la mesure du poids de chacune de cessources dans l'ensemble des ressources, c'est-à-dire l'identification de la structure du capital ;
la pondération du coût des ressources par leur poids dans la structure pour obtenir le coût global ou CMPC (coût moyen pondéré du capital).
Le coût des différentes sources de financement)
Les capitaux propres)
Approche par les flux de dividendes
Le coût des fonds propresreprésente la rémunération espérée par l'actionnaire, puisque c'est lui qui met ces fonds à la disposition de l'entreprise. Par commodité, ce coût sera exprimé en pourcentage.
Cette rémunération a deux composantes :
les distributions (dividendes) ;
les gains en capital (plus-values).
L'équation qui met en relation le cours boursier de l'action, la rémunération attendue parl'actionnaire (sous ses deux formes) et le rendement obtenu par celui-ci (c'est-à-dire le coût des capitaux propre pour l'entreprise) peut s'écrire :
Equation caractéristique de l'action
{draw:frame}
avec :
P0
Cours boursier actuel (en t=0)
Dj
Dividende anticipé pour la période j
Pn
Cours boursier anticipé de la périodee n (horizon de détention)
kC
Coût des capitauxpropres (rendement obtenu par l'actionnaire)
Exemple
On suppose la société Clément, dont l'action cote actuellement 32 euros, versera un dividende de 2,50 euro par action à la fin de la l'année, puis 2,60 les deux années suivantes, et enfin 2,80 en N+4. On pense par ailleurs que le cours boursier après détachement du dernier dividende s'établira à 43,70 euros.
Le coût des capitaux propresest donc tel que :
{draw:frame}
On calcule kC comme un taux de rendement interne, à l'aide d'une calculatrice financière ou d'un tableur :
{draw:frame}
Le taux trouvé est kC = 15,43%.
La difficulté du modèle est d'estimer correctement les différentes variables : horizon de détention, dividendes futurs, cours boursier à l'horizon considéré.
Toutefois, lorsque la période dedétention de l'action s'allonge (n tend vers l'infini), la valeur liquidative Pn devient négligeable du fait du jeu de l'actualisation : on peut alors évaluer sur la seule estimation des flux futurs de dividendes.
On peut alors simplifier le modèle si les dividendes futurs sont constants, ou si leur croissance annuelle est constante sur le long terme.
Dans le cas particulier d'un dividende constant(D) versé sur une durée infinie, le prix peut être estimé comme suit :
Cas des dividendes constants
{draw:frame}
Dans le cas d'un dividende en croissance annuelle composée constante, si on appelle g le taux de croissance et D1 le prochain dividende, on obtient le modèle de Gordon Shapiro qui s'écrit :
Modèle de Gordon Shapiro
{draw:frame}
Attention, ce modèle n'est valide que si :la croissance g est constante et infinie ;
kC est supérieur à g.
Exemple
L'action de la société LA cote actuellement 260 euros. Les dirigeants annoncent un dividende de 30 euros pour l'année prochaine, dividende qu'ils pensent maintenir constant dans le futur.
Le rendement de l'actionnaire est alors
{draw:frame}
On suppose maintenant que les dirigeants annoncent...
tracking img