Finance islamique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2320 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La finance islamique: ce terme revient de plus en plus souvent dans les médias. Mais c’est quoi la finance islamique, quel est la différence avec la finance que l’on connait et pourquoi en Belgique ? Plus loin vous pouvez visionner l’enregistrement d’un débat autour de la finance islamique organisé par l’ABPM et filmé par Mediane TV qui donnera une réponse à ces questions.
Depuis plusieursannées le principe de la finance islamique est en place en Angleterre et connait un grand succès.
En France les premiers signes d’un début prometteur sont en vu ( source Al Kanz)
En Belgique …
Pour l’instant, dans aucun programme des grands partis politique la finance islamique est abordée. Pour lancer la finance islamique en Belgique le soutien politique est nécessaire et primordial.
Concrètement àquoi nous servira la finance islamique ? Principalement à l’obtention de crédit sans intérêt pour l’achat d’un bien immobilier ou pour créer ou développer une entreprise. L’important ici, est le propos « sans intérêt ». Vous l’avez bien compris ce n’est pas dans le sens que cela n’a pas d’intérêt  mais bien que les produits financiers islamiques doivent être exempts d’intérêt.
L’intérêt estinterdit en Islam et fait parti des grands péchés. C’est là que le bât blesse. Dans le sens que des musulmans de Belgique ont prit et prennent encore des crédits avec intérêt pour un achat immobilier ou pour la création d’entreprise. Du côté des banques, ils ne ressentent pas le besoin de devoir attirer une clientèle musulmane avec des produits financiers qui sont islamiquement approuvés parcequ’apparemment les produits sur le marché ne sont pas boudés par les musulmans. Vu le grand nombre de musulman, il est certain que la finance islamique aurait été plus vite adopter en Belgique si les musulmans aurait boudés les crédits avec intérêt. La demande pour une finance islamique est aujourd’hui là, des associations telles l’ABPM essaient de faire bouger les choses, mais c’est aussi aux musulmans dene pas prendre les crédits proposés actuellement et de patienter.

Vendredi 21 mai 2010
La première banque islamique d’Europe Elle avait été annoncée au mois d’août, la Islamic Bank of Britain (IBB) est ouverte depuis mercredi. Le projet était dans les tiroirs depuis 2002. Pas de placement dans des produits dangereux comme le tabac. Aucun investissement dans des entreprises qui touchent àl'alcool ou à la porno. Pas de taux d’intérêt usuraire... La question est alors naturelle : comment fonctionne une banque islamique ? Les ambitions européennesIBB, la première banque islamique de détails en Grande Bretagne
IBB, la première banque islamique de détails en Grande Bretagne

Si la IBB est la première banque islamique en Europe, son expérience n’est pas une première mondiale.Quatre-vingts pays ont déjà des institutions semblables avec des résultats satisfaisants. Elles ont en commun, le respect de l’éthique musulmane dans leurs modes de fonctionnement. D’où leur label islamique. Autrement, la IBB offre les services habituels des banques classiques : comptes courants, cartes de crédits, crédit immobilier (avant la fin de l’année) etc. Son capital se chiffre à 20,6 millionsd’Euro environ. 58 millions supplémentaires sont prévus suite à une introduction en bourse. Les investisseurs sont des millionnaires d’Angleterre mais aussi des pays du Golfe où l’expérience de banque islamique a déjà fait ses preuves. Son siège est à Birmingham, le quartier islamique de Londres, sous la direction de M. Abdul Rahman Abdul Malik, ancien directeur de la banque islamique d’Abu Dhabi. Unconseil de trois cheikhs veille à l’adéquation des transactions de l’établissement avec les normes islamiques annoncées. Cinq agences sont programmées depuis le mois d’août. La première qui vient d’ouvrir est située sur la Edgware Road à Londres. Les agences à venir, prévues avant la fin de l’année, seront à Manchester, Leeds, Bradford et Glasgow. Le marché anglais est estimé à 2,5 millions...
tracking img