Finance d'entreprise

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5119 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
11/09/2009

Introduction : perspective historique ; notions de création de valeur ;
principes généraux ; objectif de la firme ; bibliographie

Partie I : La décision d’investissement
Ch I : Coût du capital et mesure du taux de rejet des projets d’investissement Ch. II : Evaluation financière des investissements courants Ch. III : Evaluation financière des investissements d’opportunité parla théorie des options

Partie II : Décision de financement et structure de capital optimale
Section 1 : Financement par fonds propres Section 2 : Financement par dette Section 3 : Existence d’une structure financière optimale ? Section 4 : La pratique des sociétés Section 5 : Application : détermination de la structure optimale Section 6 : Les montages financiers
2

Partie II : Décision definancement et structure de capital optimale Partie III : Réflexions sur les limites de la finance d’entreprise

1

Existe-t-il une structure de capital optimale ?
1.

Section 1 : Financement par fonds propres
Evaluation des fonds propres :
Par actualisation des flux de trésorerie Traité comme le cas particulier d’un investissement dont l’objet est l’acquisition d’une entreprise (VNP) Maisdurée d’étude = durée de vie a priori infinie de l’entreprise Par actualisation des bénéfices Dites « méthodes boursières »

2.

Si oui, laquelle ? Quel doit être le taux d’endettement optimal (répartition fonds propres / dettes ) ? Quel est l’arbitrage entre les avantages et les inconvénients de l’endettement qui permet de déterminer ce taux optimal ? Comment atteindre ce taux optimal ? Sinon, pourquoi ? Corollaires :
Peut-on créer de la valeur grâce aux décisions financières ? Peut-on réduire le coût moyen pondéré du capital ?

Emission et croissance des fonds propres :
Autofinancement Augmentation de capital

Politique de distribution de dividendes
3 4

Techniques d’actualisation des FTi
Taux de croissance des FTi égal à 0 et nbre infini (perpétuité)
Ve = FT

• Tauxde croissance des FTi égal à 0 et nbre fini (annuité constante)
n  1  Ve = FT ∑   i =1  (1 + k )  −n   1 )  1 − ( 1+ k  = FT   1− 1   (1 + k )    i

∑ (1 + k )
i =1



1

i

1  1−  (1 + k ) = FT lim  n →∞ k   

n

   FT = k   

=

lim  
n →∞
5

1 − (1 + k )− n  1 = k  k
6

−n  FT  1 )  1 − ( k  1+ k 

1

11/09/2009

•Taux de croissance des FTi constant g
∞  (1 + g )  Ve = FT 1∑   i =1  (1 + k )    (1 + g ) − n    1 −      (1 + k )   = FT 1 lim (1 + g )  n →∞   1−  (1 + k )     i

Méthodes « boursières »
Le modèle de la rente perpétuelle

Hypothèses : - durée de vie infinie - bénéfice net constant dégagé B

=

FT 1 k−g

Le cours actuel vaut :

P0 = lim ∑ B (1 + k )
n→∞ i=1
8

n

−i

= B/k

7

Le modèle de Gordon-Shapiro
Hypothèses : - durée de vie infinie - croissance de l’activité (dividendes) au taux constant g

Croissance des fonds propres
Nécessité d’augmenter les capitaux propres : - motif interne : trouver les ressources pour financer les investissements nouveaux - motif externe : refus des tiers du recours à l’endettement ou détériorationdes ratios de structure de financement Deux façons d’augmenter les CP : - Prélèvement sur le solde des ressources dégagées par l’activité = autofinancement - Apport d’argent par les actionnaires = augmentation de capital

P0 = lim ∑ Di (1 + k )
n →∞ i =1

n

−i

avec

Di = Di −1 (1 + g )

⇒ Progression géométrique de taux g


i =1

n

Di (1 + k )

−i

= D1 ∑
i =1

n

D  P0 =  1  k − g 
9

  (1 + g ) − n    1 −  i    (1 + g )    (1 + k )    (1 + k )  = D1  (1 + g )     1−  (1 + k )    

10

Autofinancement
Autofinancement = rétention de tout ou partie de la rémunération annuelle des actionnaires en vue de couvrir les besoins de l’entreprise. Au niveau comptable, c’est la mise en réserve des sommes non distribuées. Du...
tracking img