Finance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 29 (7009 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Risque opérationnel (établissement financier)
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
|[pic] |Cet article est une ébauche concernant la finance. |
| |Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projetscorrespondants. |
| |Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. |
|[pic] |Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (date inconnue). |
| |Si vous connaissez le thème traité, merci d'indiquer les passages à sourcer avec{{Référence souhaitée}} ou, mieux, incluez |
| |les références utiles en les liant aux notes de bas de page. (Modifier l'article) |

Le risque opérationnel pour les établissements financiers (banque et assurance) est le risque de pertes directes ou indirectes dues à une inadéquation ou à une défaillances des procédures de l'établissement (analyse oucontrôle absent ou incomplet, procédure non sécurisée), de son personnel (erreur , malveillance et fraude), des systèmes internes (panne de l'informatique,...) ou à des risques externes (inondation, incendie,...). Dans le cadre du dispositif Bâle II, la définition du risque opérationnel, les procédures à mettre en place pour le limiter et les méthodes de quantification ont été normalisées.L'objectif de ce dispositif, mis en place dans les banques européennes en 2008, est d'éviter le risque systémique.
Les risques opérationnels ont pris une importance considérable dans le contexte bancaire né de la dérégulation, de l'imbrication croissante des acteurs du monde financier, de l'augmentation des capitaux manipulés et de la sophistication des produits comme l'ont montré lesaffaires Barings et Kerviel.
Dans le cadre du dispositif Bâle II ont été définies les bonnes pratiques à mettre en place par chaque établissement financier. Le régulateur financier national est chargé de les évaluer et de les contrôler. Les établissements financiers peuvent opter pour un dispositif d'évaluation de ces risques plus ou moins sophistiqué. Depuis la réforme Bâle II, le risqueopérationnel entre dans le calcul des fonds propres réglementaires de l'établissement bancaire avec une incidence proportionnelle à la qualité de ses procédures et de son dispositif de suivi et d'évaluation.
Des mesures similaires à celles mises en oeuvre dans le cadre de Bale II sont en cours de définition pour les compagnies d'assurance dans le cadre de la réglementation Solvabilité II.|Sommaire |
|[masquer] |
|1 Définition du risque opérationnel|
|2 Enjeux des risques opérationnels |
|3 Contexte de la régulation des risques opérationnels propre au dispositif Bâle II |
|4 Les bonnes pratiques en matière de risques opérationnels|
|4.1 Les principes de bonnes pratiques |
|4.2 Les enjeux organisationnels de mise en œuvre des principes de bonnes pratiques |
|4.2.1 Le modèle de processement des risques opérationnels...
tracking img