Financement des pme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 52 (12821 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION :
Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) sont indéniablement une composante majeure de l’industrie et de l’économie des pays. Ces entreprises sont le fruit d’un long processus (JULIEN et al. 1994) qui, grâce à des influences diverses, a modelé leur caractère et leur personnalité. Elles ont évolué au gré des modes et des exigences dont les plus fondamentales sont maintenant laglobalisation des économies et l'industrialisation de l'information symbolisée par la société de l’information. (P. DRUCKER, 1992, 2000 ; PNUD,
2001)

La PME fait l'objet actuellement d'une étude particulière dans la mesure où elle participe au développement économique et social du pays, c'est l'outil le plus efficace pour mobiliser la volonté et les capacités créatrices humaines.

L'importancede la PME vient du fait qu'elle est dotée d'un certain nombre d'atouts irremplaçables. Cette catégorie d'entreprise peu capitaliste, mais dont la contribution à l'emploi est intéressante, surtout dans un pays comme le Maroc où le problème du chômage tend à s'intensifier chaque année, elle permet de décentraliser les investissements, de mobiliser l'épargne privée, par conséquent favoriser larégionalisation et enfin, rationaliser la production par la diminution des coûts qui permet l'amélioration de la concurrence de l'économie sur les marchés étrangers.
La définition de la PME au Maroc a connu une évolution allant de la procédure simplifiée et accélérée (PSA) établie en 1972, à la charte de la PME en 2002, en passant par la ligne pilote mobilisée en 1978, le programme d'assistance intégré(PAI) puis le code d'investissement promulgué en 1983.
Au Maroc, étant donné du développement inégal des différentes régions ainsi que la dissémination très irrégulière de la population sur le territoire national, et le développement disproportionnel d'un secteur à un autre ou d'une branche par rapport à une autre, il est impératif de définir la PME sur la base des critères d'éligibilité dans lecadre général d'une définition par région, zone, branche....etc. Le chiffre d'affaires de l'électromécanique par exemple ne doit par être le même que celui de l'agro-industrie, autrement dit, la définition doit prendre en compte plusieurs facteurs socio-économiques (le niveau de vie, le prix, les salaires....) ainsi une telle définition ne devra pas par conséquence retenir simplement des plafondsmaximum ou planches minimum, mais prendre en considération les paramètres pris dans notre réalité socio-économique.
Dans notre pays, la PME dispose d’une importance significative dans le tissu économique dans lequel elles représentent 95% selon les statistiques de la confédération de la PME. Les petites et moyennes entreprises constituent le centre névralgique de notre économie avec 40% de laproduction, et 31% des exportations. Elles sont présentes dans tous les secteurs de l’activité économique marocaine : l’agriculture, l’industrie, l’artisanat, les Commerces et enfin les services qui incluent le tourisme, les communications, les transports et les services financiers. Une des premières constatations que l’on pourrait relever lors de l’analyse des PME marocaines, est l’ambigüité autourde leur définition. La charte PME élaborée en 2002, retient deux familles de critères déterminant de la PME, le premier est le nombre d’employés permanents (moins de 200) et le deuxième est le chiffre d’affaires ( ) ou total bilan. Cependant, l’ANPME, et la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc), ont élaboré une nouvelle définition à l’échelle nationale qui a un objectifdouble. Il s’agit de disposer d’une définition unifiée qui reflète la taille que les entreprises doivent avoir pour affronter la globalisation et contribuer à la cohérence du fonctionnement du dispositif d’appuis aux PME. Bien que l’importance des PME tant au niveau social qu’au niveau économique soit
Indéniable, ce type d’entreprise ne recevait pas toute l’attention qu’il mériterait de la part...
tracking img