Financement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3609 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse historique et économique des différents modes de financement de l'économie

A l’heure où beaucoup mettent en avant les dysfonctionnements de la finance de marché mondialisée, les questions financières sont plus que jamais d’actualité. La globalisation financière, amorcée dès la fin des années 1970, s’est, en effet, accompagnée d’un retour des crises financières, à partir de 1987,retour qui peut faire douter quant à l’efficacité de ce mode de financement. On entend par « mode de financement » l’ensemble des modalités nécessaires à la mise en relation des agents à capacité de financement avec les agents à besoin de financement : un bon système financier doit permettre aux agents économiques d’accéder à la liquidité pour financer leurs projets. L’ensemble des agents estconcerné, les entreprises et les pouvoirs publics, mais les banques également.
Les modalités de la finance ont été assez diverses au cours de l’histoire, mais on peut distinguer trois catégories principales, à savoir l’autofinancement, le financement par les crédits des banques et le financement sur les marchés financiers. Ces trois types de finance coexistent toujours, et ce n’est que parsimplification que nous soulignerons des périodes où l’un ou l’autre domine, afin de dégager des corrélations, et le sens d’éventuelles causalités, entre leur domination et la bonne santé ou non de l’économie. En effet, il s’agit de se demander quel mode de financement présente la plus grande efficacité. Ceci étant, le débat ne saurait se limiter à l’impact des modes de financement sur la croissance :il faut aussi voir s’ils ne sont pas plus efficaces pour une catégorie d’agents que pour une autre, bref à qui ils profitent le plus. Quoi qu’il en soit, il s’agit donc de s’interroger successivement sur l’efficacité des trois modes de financement que nous évoquions, ce qui, nous le verrons, suit une certaine logique chronologique dans les pays avancés.

I – L’autofinancement, premier moyen definancement tant historiquement que théoriquement

Tout d’abord, en vertu de sa nature même, l’autofinancement semble être le mode de financement le plus efficace. Il consiste, effectivement, à financer l’investissement par le profit. La comptabilité nationale définit ainsi le taux d’autofinancement comme le rapport entre l’excédent brut d’exploitation et la formation brute de capitalfixe, c’est-à-dire, pour faire simple, le profit et l’investissement. Plus ce taux est bas, plus les entreprises réinvestissent leurs profits. Son efficacité tient à sa prudence : s’autofinancer pour une entreprise, c’est ne pas prendre le risque de l’endettement et limiter, de fait, tout du moins dans le court terme, le risque de défaut de paiement.
L’autofinancement est pratiqué, notamment,lors des débuts de la Révolution Industrielle, même s’il ne s’agit pas à proprement parler d’autofinancement puisque ce ne sont pas toujours des « profits » qui sont réinvestis. C’est la problématique de l’ « accumulation primitive du capital », dont on trouve une bonne synthèse chez Patrick Verley[i]. Celle-ci se fait, majoritairement, par un financement personnel : le niveau de capital pourentrer dans l’industrie étant assez faible (cela dure jusqu’à la seconde révolution industrielle), les entrepreneurs mettent en jeu leur argent personnel, éventuellement acquis dans l’agriculture ou dans le commerce colonial. Par exemple, l’entrée dans l’industrie textile est relativement aisée pour les plus riches, tandis que l’entrée dans l’industrie ferroviaire est bien plus coûteuse, d’où lenécessaire recours à d’autres modes de financement. Une fois l’accumulation primitive réalisée, le nouveau capitaliste peut alors, comme Karl Marx l’a souligné à de nombreuses reprises[ii], se lancer dans cette « fuite en avant » qu’est l’accumulation du capital : il investit la plus-value réalisée pour en réaliser une plus importante encore.
La problématique de l’autofinancement a connu un...
tracking img