Flaubert : "une vieille servante"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1081 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Une vieille servante », Gustave Flaubert, Madame Bovary, 2ème partie, chap.8
(Catherine Leroux va recevoir une distinction pour récompenser cinquante années de dur travail)

" Où est-elle Catherine Leroux ? répéta le conseiller .

Elle ne se présentait pas, et l'on entendait des voix qui chuchotaient :
- Vas-y.
- Non .
- A gauche .
- N'aie pas peur .
- Ah ! qu'elle est bête .
- Enfiny est-elle ? s'écria Tuvache .
- Oui ! la voilà !
- Qu'elle approche donc .

Alors on vit s’avancer sur l’estrade une petite vieille femme de maintien craintif, et qui paraissait se ratatiner dans ses pauvres vêtements. Elle avait aux pieds de grosses galoches de   bois, et, le long des hanches, un grand tablier bleu. Son visage maigre, entouré d’un béguin (sorte de coiffe qui s'attachaitsous le menton)  sans bordure, était plus plissé de rides qu’une pomme de reinette flétrie, et des manches de sa camisole rouge dépassaient de longues mains à articulations noueuses. La poussière des granges, la potasse des lessives et le suint des laines les avaient si bien encroûtées, éraillées, durcies, qu’elles semblaient sales quoi qu’elles fussent rincées d’eau claire; et, à force d’avoirservi, elles restaient entrouvertes, comme pour présenter d’elles-mêmes l’humble témoignage de tant de souffrances subies. Quelque chose d’une rigidité monacale relevait l’expression de sa figure. Rien de triste ou d’attendri n’amollissait ce regard pâle. Dans la fréquentation des animaux, elle avait pris leur mutisme et leur placidité. C’était la première fois qu’elle se voyait au milieu d’unecompagnie si nombreuse; et, intérieurement effarouchée par le drapeau, par les tambours, par les messieurs en habit noir et par la croix d’honneur du Conseiller, elle demeurait tout immobile, ne sachant s’il fallait s’avancer ou s’enfuir, ni pourquoi la foule la poussait et pourquoi les examinateurs lui souriaient. Ainsi se tenait, devant ces bourgeois épanouis, ce demi-siècle de servitude..."
 Présentation
Dans Mme Bovary, Flaubert a appliqué un principe de composition qu’il apprécie tout particulièrement : organiser son récit autour de grandes scènes. Dans ces tableaux, il se consacre à l’évocation des milieux sociaux que traversent ses personnages : la paysannerie, la petite bourgeoisie normande, l’aristocratie provinciale. C’est ainsi qu’on trouve dans ce roman : les noces d’Emma, le balde la Vaubyessard, les comices agricoles ... Cette page extraite d’un de ces comices, nous dresse la scène de récompense d’une vielle servante.

Eléments d'explication du texte :
Nous dégagerons les différents aspects de cette description, tenue vestimentaire, apparence physique, comportement, afin de montrer comment l’auteur parvient à nous décrire la vie d’une domestique de son époque.L’habillement de cette femme est des plus simples. Nous ne retrouvons que très peu la notion de couleur (bleu et rouge) et aucune fantaisie. Sa tenue est d’emblée qualifiée par « pauvres vêtements » La description de ceux-ci est réduite à l’essentiel : de « grosses galoches de bois », un « grand tablier bleu », un « begin sans bordure » et une « camisole rouge » Chacun de ces éléments semble ne pas êtreadapté à son physique de façon à accentuer les caractéristiques. En effet, elle est petite et ses galoches sont grosses, son tablier est grand. Ceci laisse à penser qu’elle s’est réellement « ratatinée » avec le temps, preuve en est de ses mains qui sont restées longues.

Outre sa petitesse, l’auteur souligne son âge par l’utilisation de termes liés à la vieillesse : visage amaigri, plissé,ridé, articulations noueuses. L’image de « pomme de reinette flétrie » est particulièrement évocatrice. Elle résume l’apparence physique d’ensemble de la servante par cette métaphore.

Il complète ensuite son portrait en utilisant un vocabulaire évoquant le travail (champ lexical du travail): le lieu (grange), les produits utilisés (lessives, suint). Un peu plus loin, on apprend qu’elle...
tracking img