Flaubert voyage en enfer

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (507 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Voyage en enfer

I. Et j'étais au haut du mont Atlas, et de là je contemplais le monde, et son or et sa boue, et sa vertu et son orgueil.

II. Et Satan m'apparut, et Satan me dit : « Viens avecmoi, regarde, vois ; et puis ensuite tu verras mon royaume, mon monde à moi. »

III. Et Satan m'emmena avec lui et me montra le monde.

IV. Et planant sur les airs, nous arrivâmes en Europe. Là, ilme montra des savants, des hommes de lettres, des femmes, des fats, des pédants, des rois et des sages ; ceux-là étaient les plus fous.

V. Et je vis un frère qui tuait son frère, une mère quitrompait sa fille, des écrivains qui, par le prestige de leur plume, abusaient du peuple, des prêtres qui trahissaient leurs fidèles, des pédants qui faisaient languir la jeunesse, et la guerre quimoissonne les hommes.

VI. Là, c'était un intrigant qui, rampant dans la boue, arrivait jusqu'aux pieds des grands, leur mordait le talon ; ils tombaient, et alors il tressaillait de la chute qu'avaitfaite cette tête en tombant dans la boue.

VII. Là, un roi savourait, dans sa couche d'infamie où de père en fils ils reçoivent des leçons d'adultère, il savourait les grâces de la courtisane favoritequi gouvernait la France, et le peuple, lui, applaudissait ; c'est qu'il avait les yeux bandés.

VIII. Et je vis deux géants : le premier, vieux, courbé, ridé et maigre, s'appuyait sur un long bâtontortueux appelé pédantisme ; l'autre était jeune, fier, vigoureux, avec une taille d'hercule, une tête de poète et des bras d'or ; il s'appuyait sur une énorme massue que le bâton tortueux avaitpourtant abîmée ; la massue, c'était la raison.

IX. Et tous deux se battaient vigoureusement, et enfin le vieillard succomba. Je lui demandai son nom.
- Absolutisme, me dit-il.
- Et ton vainqueur ?- Il a deux noms.
- Lesquels ?
- Les uns l'appellent : Civilisation, et les autres : Liberté.

X. Et puis Satan me mena dans un temple, mais un temple en ruines.

XI. Et le peuple fondait des...
tracking img