Fle langue swahili

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2291 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION
Les langues bantu (bantoues) :
Elles forment un ensemble de langues parlées d'est en ouest du sud du Cameroun au sud
du Kenya et de l'Ouganda et du nord au sud jusqu'en Namibie et en Afrique du Sud. On
peut citer parmi les langues principales : le zulu (Afrique du Sud), le rwanda / rundi
(Rwanda et Burundi), le lingala (Congo-Brazzaville et RDC), le kongo (idem plus
Angola), lebemba (Zambie), le shona (Zimbabwe), le fang (Gabon) etc.
Le term "bantu" a été forgé par le linguiste sud-africain d'origine allemande Wilhem
Bleek au XIXe siècle; il est basé sur un terme qui se retrouve, sous une forme plus ou
moins différente, dans presque toutes ces langues pour désigner "les gens, le peuple" :
swahili watu, zulu abantu, lingala bato, etc.
Ces langues ont beaucoup depoints communs entre elles et l'étude du swahili peut ainsi
servir d'introduction à un vaste et passionnant domaine linguistique
Bibliographie sommaire sur les langues bantu :
en français, on notera la mise au point utile, bien que déjà un peu ancienne de Pierre
ALEXANDRE. 1981. Langues bantu, dans PERROT, Jean et Gabriel MANESSY, Les
langues dans le monde ancien et moderne: Afriquesubsaharienne. Paris: Editions du
CNRS, pp. 351-397
en anglais : un exposé très complet dans l'ouvrage de D. NURSE et G. PHILIPPSON
(2003), The Bantu languages, Londres: Routledge. L'ouvrage est assez cher mais une
édition meilleur marché vient juste d'être publiée; par ailleurs, certains chapitres sont
disponibles sur ce site web.
Le swahili :
Le nom de "swahili" vient de l'arabe sawaahil "lesCôtes"; c'est en effet la langue de la
Côte orientale de l'Afrique, sur un domaine (qui s'est un peu réduit depuis) s'étendant du
sud de la Somalie au milieu du Mozambique. Bien que l'influence arabe (surtout
hadhramie - originaire du sud-Yémen - et omanaise) soit importante et se fasse
particulièrement sentir au niveau du vocabulaire, le swahili n'en demeure pas moins une
langue bantu trèscarctéristique (mis à part le fait qu'elle n'a pas de tons, à l'encontre de
la plupart des autres langues bantu), en particulier au niveau de son riche système de
classification nominale. Le swahili est attesté à date assez ancienne, les plus vieux
manuscrits remontant au début du XVIIIe siècle, mais il est certain que la langue
existait depuis au moins le début du Xe siècle et sans doute plus tôt.
Al'origine, la langue était divisée en de multiples dialectes, dont certains subsistent
encore (dialecte de Brava au sud de la Somalie ou chimwiini, dialecte de Lamu ou
kiamu, dialecte de Mombasa ou kimvita, etc.). Contrairement à ce qui est parfois
affirmé, les parlers comoriens (shingazidja à la Grande Comore, shindzuani à
Anjouan, shimwali à Mohéli, shimaore à Mayotte) ne sont pas desdialectes swahili,
mais des langues proches - il en va d'ailleurs de même des parlers immédiatement à
l'arrière de la bande côtière au Kenya et au nord de la Tanzanie (kigiryama, kiduruma,
chidigo, etc.)
Cantonnée initialement à une étroite bande côtière, la langue swahili - et spécifiquement
le dialecte de Zanzibar-ville, le kiunguja - s'est répandue dans l'intérieur du continent,
à la faveur dela traite - d'ivoire et d'esclaves, sur tout le territoire actuel de la Tanzanie,
ainsi qu'au sud du Kenya et à l'est de la RDC. Aprèsla conquête coloniale, le swahili a
été utilisé comme langue de communication par les autorités anglaises au Kenya et en
Tanzanie, ainsiq que par les autorités belges et les missionnaires en RDC. Le swahili
d'Afrique anglophone a été standardisé au cours desannées 1930 et c'est cette forme
(kiswahili sanifu ou swahili standard) qui est devenu langue officielle ou nationale
dans plusieurs pays de la région (Tanzanie et Kenya surtout) - on notera que les formes
utilisées en RDC sont très sensiblement différentes, bien que toujours intelligibles. Par
ailleurs, des minorités plus ou moins importantes utilisent le swahili, sous une forme
proche du...
tracking img