Fleur du mal

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4994 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA SOCIOLOGIE URBAINE
La sociologie urbaine est une branche de la sociologie qui tend à comprendre les rapports d'interaction et de transformation qui existent entre les formes d'organisation de la société et les formes d'aménagement des villes[1].
L'étude de la première de ces formes, celles qu'une société prend dans l'espace est appelée morphologie sociale depuis Marcel Mauss, MauriceHalbwachs ou Jean Brunhes[2]; L'étude de la seconde, celle des formes de la ville avec son habitat, ses monuments, ses décors, et en général tous ses aménagements, s'appelle morphologie urbaine[3].
La connaissance de la réalité des interactions entre une morphologie sociale et une morphologie urbaine permet d'une part de favoriser la vie sociale dans les villes existantes, d'autre part de mieuxconcevoir les nouveaux ensembles urbains ou architecturaux (programmation). De telles recherches sont à la fois descriptives, compréhensives et programmatiques[4].
Par ailleurs, on appelle aussi sociologie urbaine des enquêtes sociales empiriques[5] qui portent sur les populations établies sur des territoires urbanisés et qui les abordent par les problèmes qu'elles posent pour l'administration, ceci afind'éviter les conséquences de leur mécontentement. Ces études sont le plus souvent simplement descriptives et revendicatives[6].
La différence entre ces deux sortes de sociologie urbaine n'est pas une question de méthode (toutes deux procèdent par comparaisons à partir de statistiques ou de monographies) mais une question de visée pratique de leurs destinataires: les unes permettent d'intervenirpar l'aménagement architectural et urbain à toutes les échelles (rénovation, transformations, construction, décoration, animation), les autres visent à intervenir par des mesures administratives individuelles (subventions, assistance, information, répression, éducation, éviction) ou collectives (lois, règlements). Les quartiers
Aujourd'hui Dakar, contrairement à bien d'autres capitalesafricaines, a de nombreux quartiers où il fait bon vivre voir très bon vivre. La moitié de la supercie de la région de Dakar est ainsi occupée par des zones résidentielles plus ou moins riches mais toutes aussi agréables et silencieuses. Le centre-ville lui, connait une animation diurne et nocturne exceptionnelle. A la périphérie de la commune de Dakar proprement dite, des banlieue encore plus peupléesvivent de réalités différentes. A la surpeuplée Pikine
 Amitié et Sacré Coeur
Deux des quartiers les plus résidentiels de Dakar. Situés près du Point E, ils bénéficient d'un léger relief qui leur offre la fraîcheur des alizés toute l'année. Les maisons y sont pour la plupart vastes et luxueuses et il existe une forte offre locative. Le standing des habitations a permis à plusieurs supérettes des'installer. Très peu de circulation, et sécurité assurée. Comme toutes les SICAP, les SICAP Amitié et Sacré Coeur sont divisées en sous-quartiers : Amitié I, Amitié II, Amitié III, Sacré Coeur I, II,III, etc...
 Cybercafé "Cybercampus" : Avenue Bourguiba, Villa 4337 - Amitié III. (824-6072
Dr Oulimatou Diop : Médecin généraliste. Amitié III, villa N° 4465. (824-0375
 Le Chantier : Bar-restau.Sicap Amitié III, villa N°4352. (824-7837
 Baobab
C’est aussi un quartier appartenant à la SICAP (Société Immobilère du Cap Vert). Il est situé entre Mermoz et la SICAP Amitié, entre l'avenue Bourguiba et la VDN. La proximité de ces deux grands axes fluides lui offre des conditions de circultion inégalables à Dakar ! C’est un petit quartier tranquille et peu animé, toutefois un peu moinsrésidentiel que Amitié. Ici aussi, il y a une grande offre locative.
 Le Toucan : Restaurant. Sicap Baobab N°944. (824-4411
 La Baie d'Along : Restau chinois. 154, av. Bourguiba. Sicap Baobab. (824-1669
Saveurs d'Asie : Restau asiatique. Av. Bourguiba. Sicap Baobab N°529. (824-5662
 Bel Air
C’est un des quartiers industriels de Dakar. On y trouve que peu d’habitations. Le cimetière catholique de...
tracking img