Fleur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3664 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Séquence 3 : étude d’un roman du XIXème siècle :
-------------------------------------------------
Le Père Goriot de Balzac

Objet d’étude : le roman et ses personnages

_ Les contextes historiques et littéraires _
. Le contexte historique
Le XIXème siècle est un siècle très mouvementé au régime politique : tous se succèdent.
_Jusqu’en 1804 : le consulat (Napoléon Bonaparte)
_ 1804-1814 : 1er Empire (Napoléon 1er)
_ 1815 - 1830 : Restauration (Louis XVIII _ Charles X)
_ 1830 - 1848 : Monarchie de Juillet (Louis Philipe)
_ 1848 - 1852 : 2nd République
_ 1852 – 1870 : 2nd Empire (Napoléon 3)
_ À partir de 1870 : 3ème République
En même temps il y a la révolution industrielle qui sépare les ouvriers et lesbourgeois : les pauvres et les riches. La bourgeoisie rêve d’accéder à la noblesse (cf. : Père Goriot).
A Paris : grands travaux d’Haussmann (égouts, routes)
. Le contexte littéraire
Au XIXème siècle on trouve quatre grands mouvements littéraires :
_ Le romantisme, dans la 1ère partie du XIXème siècle : il se caractérise par son lyrisme, on parle des sentiments. L’auteur parle souvent de lui, de cequ’il ressent, notamment dans les poèmes. Le personnage est souvent solitaire, incompris. Il éprouve le mal du siècle : le spleen : la mélancolie : la bile noire. C’est un personnage qui à l’impression de ne pas être à sa place. Le romantisme met aussi en avant la nature en relation avec le personnage. Comme thème romantique, on a aussi le passé, le moyen-âge (par exemple Victor Hugo avec Notredame de paris). Le romantisme rejette les règles classiques. Le vers est disse loqué, la versification n’est plus respectée. De même au théâtre on trouve un nouveau genre : le drame romantique, on rit et on pleur, on ne tranche pas comme avec la tragédie et la comédie.
_ Le réalisme au milieu du XIXème siècle, mouvement à l’encontre du romantisme. On ne parle plus de soit mais du monde qui nousentoure. L’auteur réaliste veut retranscrire le monde réel. Il veut que ce qu’il raconte soit vraisemblable. Il touche essentiellement le roman.
_ Le naturalisme découle du réalisme, on retrouve les mêmes techniques mais les auteurs vont en plus avoir une démarche scientifique. Ils veulent démontrés des idées scientifiques : Comment le monde de la société peut t il agir sur l’individu ?
_ Lesymbolisme, la poésie. Le poète pense qu’il existe un monde caché au-delà du monde réel qu’il est le seul à voir. Il va donc, dans ses poèmes, essayé de montrer aux hommes ce monde caché. C’est une porte de voyant.

_ Origine et évolution du roman _
Au début, le roman n’a rien à voir avec le genre littéraire. Au Moyenne-Age on a des écrits en prose dans lequel l’auteur raconte une histoire etl’écrivain écrit en Français la langue du peuple. D’où le glissement de sens du mot. Le roman renvoie au texte narratif écrit dans cette langue.
Dés ses débuts le roman n’a pas un forme mais plusieurs formes. Au Moyenne-Age on trouve les romans antiques qui s’inspirent de l’antiquité et qui racontent des aventures peu réalistes ou galantes (romans celtiques : Bretagne, mythologie) et les romansorientaux (inspirés de croisades). On a également des romans dans lesquels, les personnages sont des animaux (le roman de renard). A la renaissance, le roman est en vogue car on peut y raconter ce que l’on veut (Rabelais : Gargantua).
C’est au 17ème siècle que le roman, tel qu’on le connaît se développe, avant cela le roman était mal vu. Deux grands courants :
.Le baroque favorise l’essor duroman :
Romans fleuve => 5000 pages
_ Le roman pastoral : berger et amour
_ Le roman héroïque : aventure et rebondissement
_ Le roman parodique : s’inspire des romans
. Espagnoles dit picaresque :
_ Le roman classique : moins de pages (plus de règles)
_ Le roman psychologique : étude la psychologie du personnage
_ Le roman didactique : but éducatif
Au 18ème siècle, il...
tracking img