Floraison

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1957 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cette semaine, deux équipes indépendantes annoncent cette semaine dans la revue Science (en ligne) avoir identifié le fameux signal qui voyage à travers la plante et déclenche la floraison. Le ‘’florigène’’ serait une protéine produite par le gène FT. En revanche, une autre équipe retire de précédentes conclusions sur la nature du florigène. Il a été démontré que les plantes perçoivent lesvariations saisonnières de la longueur des journées. Un signal serait alors envoyé à travers le système vasculaire de la plante, des feuilles aux extrémités des tiges (ou apex), pour déclencher la floraison. La nature de ce signal, appelé ‘’florigène’’, a fait l’objet de nombreuses spéculations mais a longtemps échappé aux efforts des chercheurs pour le cerner. Un pas important a été franchi en 2004avec la découverte du gène FT (Flowering Locus T), impliqué dans la floraison des plantes. C’est la protéine FT (Flowering Locus T Protein) produite par ce gène qui serait le fameux ‘’florigène’’, affirment désormais des chercheurs. L’équipe de George Coupland (Max Planck Institute, All.) a travaillé sur la plante modèle Arabidopsis thaliana, celle de Ko Shimamoto (Nara Institute of Science andTechnology, Japon) sur le riz. Les chercheurs ont utilisé plusieurs méthodes pour traquer le déplacement de la protéine FT, rendue visible grâce à un gène de fluorescence, à travers la plante. Les deux équipes aboutissent à la même conclusion : la protéine FT est présente dans tout le système vasculaire de la plante, des feuilles à l’apex, et serait ce signal mobile qui déclenche la floraison. TelSaint thomas, les biologistes auront besoin d’autres confirmations et de la réplication de ces résultats pour y adhérer définitivement. Le florigène a en effet suscité plusieurs déceptions par le passé. Dans ce même numéro de la revue Science, l’équipe d’Ove Nilsson, du centre de recherche d’Umeå, en Suède, dont faisait partie le chercheur François Parcy (CNRS/INRA), rétracte un papier publié en 2005qui affirmait que le fameux signal était un ARN messager produit par le gène FT. En tentant de reproduire les résultats obtenus, les chercheurs se sont rendus compte qu’il y avait des anomalies dans l’analyse des données réalisée par un jeune chercheur chinois, Tao Huang, reparti travaillé en Chine entre temps. Ce dernier a refusé de rétracter son travail. Cécile Dumas Sciences et Avenir.com(19/04/07)

Du mouvement dans la floraison
La floraison reste un mystère, même si les chercheurs du CNRS tentent d'en déflorer l'intimité moléculaire. Avec succès, comme le prouvent deux découvertes récentes.
"De la floraison qui paraît, la nature est belle et touchante." Si les poètes comme Apollinaire chantent l'éclosion des fleurs, nos chercheurs, eux, dénouent peu à peu les fils de sescomplexes mécanismes biologiques. Ils savent ainsi que la floraison est étroitement liée à la période de froid (vernalisation) et à la durée du jour (photopériode). Que cette dernière devienne favorable, et voici déclenchée la production, au niveau des feuilles, d'une substance joliment baptisée « florigène » qui migre ensuite vers l'apex de la plante, centre de production des boutons floraux. Si cettesubstance reste assez mystérieuse, deux recherches menées au CNRS lèvent aujourd'hui une partie du voile. Sucre, hormone, protéine, ADN, ARN ? Les travaux sur la nature de la florigène fleurissent depuis plus d'un siècle… sans résultats probants. François Parcy, du Laboratoire de physiologie cellulaire végétale de Grenoble 1,

de pair avec une équipe suédoise, vient pourtant d'apporter un débutde réponse 2. Plante fétiche de ces recherches : Arabidopsis thaliana. C'est une mauvaise herbe cousine de la moutarde et du colza, dont on a isolé des mutants qui ne répondent pas au signal photopériodique. Incapables, donc, de fleurir « à l'heure ». Partant de cette observation, « une équipe allemande a démontré l'an passé que le gène FT (Flowering Locus T) s'imposait comme le meilleur candidat...
tracking img