Foi et raison

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2876 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Ulémas et les Philosophes

En passant du paganisme au monothéisme, puis, d'un univers tribal à l'administartion d'un immense empire, les arabes ont vécu en l'espace de quelques décennies un formidable bouleversement de leurs repères. Dès la deuxième moitié du 7ème siècle, ils affrontèrent des défis qu'ils n'avaient pas imaginés, à une échelle totalement nouvelle pour eux. L'Islam leur aimposé des obligations résonnées, fondées sur des principes de responsabilité personnelle et de solidarité volontaire. Il les place devant des dilemmes jusque là inconnus, à trancher selon leur conscience, sous le regard d'un dieu unique et omniprésent. Chaque croyant était incité à connaître la parole de dieu, éclairé par les enseignements du Prophète (saw), pour l'inspirer dans la conduite de savie. Il lui fallait donc apprendre à lire cette parole, à la comprendre, à l'interpréter face à des situations toujours changeantes. L'Islam exhortait ainsi tout naturellement le croyant à un effort de recherche et de raisonnement personnel, comme le lui prescrit le Hadith : “allez à la recherche du Savoir, s'il le faut, jusqu'en Chine”. Dès le lendemain de la mort du Prophète (saw), en 632, lesmusulmans ressentent le besoin urgent de collecter et de coucher par écrit ses paroles, d'après les témoignages directs de ses compagnons. Il a fallu aussi, à mesure que l'Empire s'élargissait pour englober d'autres religions – Christianisme, Manichéisme, Judaisme, ... - , que l'Islam élabore son propre discours théologique et qu'il édifie ses propres principes de droit. Cette immense entreprise, quiposait les fondements même de la cité musulmane, ne s'est pas faite dans le cadre dicté par l'autorité politique; elle a donné lieu, au contraire, à une libre recherche, à un libre débat auquel ont participé tous les croyants qui l'ont voulu. L'état était encore tâtonnant, et les chercheurs religieux tiraillés entre des exigences contradictoires. C'est pourquoi les divergences ont souvent mené àdes dissentions, à des excés, à des schismes. Mais peu à peu allait se détacher un réseau de chercheurs reconnus pour leur sérieux, les Ulémas ou Docteurs. Par nécessité de chercher encore ses repères, beaucoup de gens allaient s'en remettre aux Ulémas pour qu'ils leur tracent des lignes de conduite privées et publiques accordées à l'esprit de l'Islam. – Louis MOLINA, historien : “ L'Uléma dans lemonde islamique, ou plus particulièrement, dans Al Andalus, représente une figure propre au monde arabe. D'une part, il est le gardien d'un savoir religieux, de l'autre, il se différencie des fonctions existantes dans l'organisation religieuse du monde chrétien. Ce n'est ni un prêtre, ni même un pasteur protestant. Ce titre n'a rien d'officiel, et il n'est

donc pas nécessaire de faire desétudes pour l'obtenir. Afin de devenir Uléma, il suffit juste que ses semblables lui reconnaissent un certain savoir religieux. Bien que les Ulémas ne fassent pas partie d'un corps officiel, d'un corps d'élite nommé par le pouvoir, ils sont des médiateurs entre le pouvoir et le peuple. Mais c'est un équilibre parfois fragile. Ainsi on pourra voir des Ulémas s'ériger tantôt en émissaires du peuple, enchefs de fil lors d'une rébellion contre le pouvoir; et parfois se ranger complètement du côté du pouvoir. ceci lorsqu'ils estiment que leurs intérêts sont enjeux ou lorsqu'ils estiment que le pouvoir a raison. Ils ne se fient qu'à leur opinion personnelle pour intervenir en faveur des uns et des autres''. L'autonomie des Ulémas explique les liens étroits qu'ils tissent avec les populations. Elleexplique également la méfiance, voir l'hostilité ouverte entre certains d'entre eux et les princes qui se voient censurés au nom de la religion. De fait, confrontés à la gestion d' un empire de plus en plus multiethnique et plurireligieux, les Califes s'ouvrent à des cultures, à des expériences étrangères au patrimoine de l'Islam. Et pour ce faire, ils s'appuient sur une élite de clercs et de...
tracking img