Fonction achat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 74 (18305 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
éTUDE DE FONCTIONS & RéMUNéRATIONS

Achats
2008-2009

SOMMAIRE

Préface IntroductIon avertIssementauLecteur remarquesméthodoLogIques 1 - Vice-Président Achats / Directeur des Achats Groupe 2 - Directeur des Achats 3 - Coordinateur Achats 4 - Sourcing Manager 5 - Responsable Achats Hors Production 6 - Acheteur Hors Production 7 - Responsable / Acheteur Informatique - Télécoms 8 -Acheteur Transports 9 - Acheteur Marketing / Packaging 10 - Acheteur Voyages 11 - Acheteur Prestations de Services 12 - Responsable Achats Site Industriel 13 - Acheteur Site 14 - Responsable Achats Commodités / Familles 15 - Acheteur Commodités / Familles 16 - Responsable Achats Projets 17 - Acheteur Projets 18 - Acheteur Matières Premières 19 - Acheteur / Ingénieur Qualité Fournisseurs 20 -Acheteur Hors Production Site (outillages, maintenance) 21 - Acheteur Energie 22 - Acheteur MRo (Maintenance, Repair and operating) 23 - Acheteur Investissements / Capex (Capital expenditure) page 10 page 12 page 14 page 16 page 18 page 20 page 22 page 24 page 26 page 28 page 30 page 32 page 34 page 36 page 38 page 40 page 42 page 44 page 46 page 48 page 50 page 52 page 54

ÉTUDE DE RÉMUNÉRATIONS -Achats 2008 - 2009
«Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, ou des ayants-droit, ou ayants-cause, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal. La loi du 11mars 1957 aux termes des alinéas 2 et 3 de l’article 41, n’autorise que les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé ou copiste et non destinées à une utilisation collective d’une part et d’autre part, les analyses et les courtes citations dans un but d’exemple et d’illustration».



PRÉFACE

Combien valons-nous ? S’il est une profession qui a formidablement évolué, c’estbien celle des achats. Pendant longtemps confinés à des tâches plutôt administratives, les Acheteurs ont tout d’abord gagné leurs galons de négociateurs. Puis, progressivement, ils sont allés plus loin en intégrant les concepts de coût total de possession, d’approche sur le cycle de vie ou d’analyse de la valeur, comme bases de véritables stratégies d’achats. Aujourd’hui, les achats représententl’une des fonctions les plus en pointe de nos entreprises et administrations : - en pointe pour l’utilisation des outils électroniques, avec le développement des places de marchés, des outils de maîtrise des dépenses, de dématérialisation ou de Sourcing ; - en pointe encore sur la mondialisation avec l’ouverture à toutes les régions du globe, directement ou au travers de bureaux d’achats ; - enpointe enfin sur les grands mouvements de fond de l’économie moderne : la qualité il y a quelques années, le développement durable aujourd’hui. Alors, comment se valorise une profession qui a connu une telle évolution ces 20 dernières années ? C’est à cette question que cette étude essaye de répondre. Quel constat peut-on en tirer ? Progressivement, la reconnaissance de la valeur ajoutée apportéepar les achats semble être perçue par les Directions Générales. Les salaires rapportés ici se rapprochent des niveaux constatés dans des professions plus mûres, traditionnellement mieux rémunérées. Bien sur, du chemin reste encore à faire : c’est d’ailleurs l’une des missions de la CDAF que de promouvoir les achats de manière à ce que certaines évidences soient communément admises : - les achatsreprésentent en moyenne 50 à 80% du chiffre d’affaires des entreprises ; - les Acheteurs sont les professionnels reconnus pour manager au mieux le panel de fournisseurs qui apporte cette contribution énorme au résultat de l’entreprise ; - le positionnement et la qualité des achats sont donc l’une des clés de réussite et de valorisation de l’entreprise et de son « capital immatériel ». Tout ceci...
tracking img