Fonction du rire dans gargantua

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1782 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dès l’avertissement initial « AUX LECTEURS », Alcofribas NASIER, alias François RABELAIS, montre le coté incongru de son livre Gargantua et déclare que « Le rire est le propre de l’homme ». Dès lors, cela nous laisse supposer que l’humour, l’esprit comique, et le rire sous toutes ses formes, seront au cœur de ce roman. D’autant plus que ceci est déjà souligné dans le titre qui est plutôt drôle etintriguant : La Vie très horrificque du Grand Gargantua, père de Pantagruel _ Jadis composé par Alcofribas abstracteur de quinte essence _ Livre plein de pantagruelisme. Dans le même esprit, le début du Prologue établit une analogie entre le rire, les « fines drogues » et le roman rabelaisien. Quels sont donc pour RABELAIS les enjeux de faire du rire un aspect majeur de son roman humaniste, quiest aussi une parodie de roman de chevalerie ? Comment l’auteur utilise-t-il le rire comme moyen de faire passer des idéaux humanistes, et condamner les idéaux qu’il n’approuve pas ? En quoi est-ce que le rire sous toutes ses formes se révèle un véritable vecteur de messages à interpréter dans ce roman de la Renaissance ? Dès lors, il s’agira dans un premier temps d’analyser le comique dans lelangage, puis l’ironie de l’auteur qui rend le récit suggestif, et enfin, en quoi tout cela permet de constituer une satire.

***

I/ UN VRAI JEU SUR LES MOTS

1) L’incongru

Rabelais suscite le rire en créant des rapprochements incongrus, des associations d’idées mal assorties. Des jeux de mots qui mettent en relation deux notions dépourvues de rapport entre elles = effet humoristique. EX :Prologue : le lecteur // Chien qui suce la moelle d’un os —> image qui incite le lecteur à saisir le vrai fond, et les vrais enjeux de l’œuvre.
Prologue : « Buveurs très illustres et vous vérolés très précieux » —> Ivrognerie // grandeur ; vérole // haute valeur

Pour l’aspect incongru, on peut aussi penser à l’onomastique, qui dans l’œuvre renforce l’effet comique.

EX : De sérieuxscientifiques (Chp 12) sont dotés de noms ridicules —> Jobelin BRIDÉ ; Hurtebise ; Jean LEVEAU ...

= effet comique de dérision/ Registre burlesque

=> RABELAIS rapproche des notions hétérogènes au mépris de toute vision normale du monde. Tout est dévalorisé, et presque dénaturé.

2) L’exagération, la profusion

Procédés stylistiques d’emphase récurrents, créés par outrance numérale du fait dugigantisme des personnages = effet de surprise qui suscite le rire. EX :
chp 7 : « Et dix sept mille neuf cent treize vaches de Pontille de Bréhémont [...] pour son allaitement ordinaire » —> précisions exagérées dans la démesure totale : effet comique : nombre irréaliste de vaches pour un allaitement.
chp 5 : énumérations qui deviennent incroyables : les propos des biens-ivres frôlentl’incohérence : assemblée de bouffons. Présence du registre héroï-comique sur la boisson : « -Tire ! -Donne !Tourne ! Baptise-le ! –Verse m’en sans eau ! »
chp 9 : énumérations des activités enfantines de Gargantua dites de manière triviales et grotesque : « Il pissait sur ses chaussures, chiait dans sa chemise, se mouchait sur ses manches, morvait dans sa soupe... »
Recours à des personnagesgigantesques —> Comique reposant sur le décalage des proportions : (chp 37) Grandgousier prend les boulets de canon dans les cheveux de Gargantua pour des poux.

=> Effets de « vertiges comiques » donnant l’impression que le narrateur se laisse emporter par une verve incontrôlable.

3) La grossièreté

Dans Gargantua, c’est souvent le rire face aux excréments, à la saleté, à la sexualité, oùRabelais tire un parti comique des évocations du corps => effet de rupture, rire gras. EX :
chp 38 : Gargantua perce une « enflure chancreuse » du pèlerin, en attrapant celui-ci avec un cure dent
Épisodes où les pèlerins et les parisiens M sont noyés sous l’urine de Gargantua. Celle-ci souille des individus coupables de crédulité superstitieuse, de stupidité.

=> Humour cru. Ici, le rire...
tracking img