Fondation de tarente

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1885 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La fondation de Tarente à travers les écrits d’Antiochos et Trogue Pompée retranscrits par Justin et Strabon

Le corpus présenté dans le folio étudié est composé d’un extrait des Histoires philippiques de Justin,historien romain du IIIème siècle, s’étant inspiré de l’œuvre de Trogue Pompée (Sous Auguste) et du sens de la rhétorique de Tite-Live (selon John Yardley). Le second extrait du corpusprovient de Géographie de Strabon, géographe grec du Ier siècle av. JC, ouvrage inspiré quant à lui de celui d’Antiochos. Ces deux textes narrent les causes et les raisons de la fondation de Tarente par des lacédémoniens de Sparte. Fondation ayant pour date officiel actuelle l’année 706(date évoquée par Eusèbe). Tarente est une cité située en Grande Grèce (Sud de l’Italie), elle donne son nomau golfe dans lequel est abritée, en faisant un espace idéal pour le commerce et la pèche. Les deux auteurs évoquent le départ des parthenies(ou partheniens) signifiant «fils de vierge» de Sparte et colonisant l’espace tarentais avec pour oeciste Phalanthos. On s’aperçoit que les deux auteurs des thèses différentes sur les formes et raisons de cette colonie et que chaque texte nous apportent deséléments distincts sur cette fondation. On peut en effet se demander en quoi ces deux textes nous permettent d’appréhender le contexte socio politique et les tenants et aboutissants de la fondation spartiate de Tarente. <nous verrons donc dans un premier temps comment la création d’un groupe du « monde renversé » dixit P. Vidal Naquet va conduire a son exclusion puis les causes de leur départ etenfin les raisons avancées pour la fondation durable d’une colonie sur le site tarentais.

Problématiques : La fondation de Tarente résulte elle d’une volonté de colonisation spartiate ? Quelles formes de liens entre cité d’origine et colonie ?

Première partie : Origine et départ des partheniens

La guerre de Messénie :
Les spartiates, étant en guerre contre les messéniens, vont selonles deux auteurs mener pour deux différentes raisons une partie de la population à s’exclure de la communauté des Homoioi et se marginaliser. Selon Strabon, (l 3,4) les enfants nés pendant le conflit furent appelés Parthenies. Selon Justin, les spartiates voyant la guerre durer longtemps, envoyèrent des renforts s’accoupler avec les femmes pour combler un problème démographique. Les enfants issusde ces couples illégitimes furent marginalisés.

L e terme parthénien revêts dans tous les cas une connotation négative et regroupe des individus selon les différentes sources historiques considérés comme inferieurs, « entachés de honte ». Les partheniens vont en tous les cas être composés d’enfants, de femmes ou de lâches. Les origines des partheniens vont donc les exclure de la communautédes citoyens tout comme les hilotes par leur lâcheté. La norme sociale spartiate à l’époque archaïque qui définit les Homoioi (honneur et sentiment d’appartenance à la cité) va donc conduire au déshonneur des parthenies (lâcheté et/ou pas de père), ils rejoignent les tresentes (tremblants).

Ce sentiment de déshonneur semble chez les deux auteurs primordiale dans la définition du « groupe » desparthenies : frappés d’indignité par jugement (l 4) selon Strabon ; Justin souligne le déshonneur de leur mère (l 14). Cela va conduire cette population à s’allier pour former une communauté d’individus soudés et vont prendre pour représentant le futur oeciste Phalanthos selon les 2 extraits. A la tête de ce groupe de citoyens marginaux, il va fomenter un complot visant la communauté dessemblables pendant la fête des hyacinthes. On s’aperçoit qu’il nait du fait des parthenies, une opposition nette entre les citoyens spartiates jugés dignes par leur engagement guerrier et leur légitime paternalité et les partheniens mis au ban de la société, Strabon met également en évidence la naissance des hilotes, les « lâches » (l 2), les pères des parthenies selon Antiochos.

Cependant,...
tracking img