Football

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (465 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Malgré sa défaite dimanche sur la pelouse du Paris Saint-Germain (1-0), l'Olympique Lyonnais pense encore être capable de revenir à hauteur de Lille et de Marseille. Nullement affolés par leurprestation au Parc des Princes, les Gones y trouvent même des motifs d'espoir!

Ont-ils vu le même match que nous? Pour être franc, ce n'est pas la première fois que cette réflexion nous traverse l'espritcette saison après une rencontre de l'Olympique Lyonnais. Comment un club de cette dimension peut-il se contenter de si peu? Car, contrairement à ce qu'ont essayé de nous faire croire les nombreuxlyonnais qui se sont arrêtés en zone mixte hier, l'OL n'a pas simplement manqué de "réalisme" ou de "réussite" au Parc des Princes. Un tir de Källström boxé par Coupet, une frappe de Gomis sur latransversale, une tentative de trente mètres de Gomis. Voilà, nous avons fait le tour des occasions lyonnaises.

C'est évidemment trop peu pour l'OL? Apparemment pas pour Claude Puel : "Je considère quechaque équipe a eu sa mi-temps. En seconde période, Paris a ouvert la marque contre le cours du jeu alors que nous étions en train de montrer un beau visage. Le nul m'aurait paru logique." Avec septoccasions nettes à trois en faveur du PSG, reconnaissons qu'il fallait oser! Pourtant, tous les joueurs étaient sur la même longueur d'onde : Réveillère : "On a fait un bon match, le nul aurait étémérité." Toulalan : "Je trouve que nous avons eu les occasions, on aurait pu faire une belle opération." Källström : "On méritait mieux". Encore? Briand : "Paris a saisi sa chance sur un coup de piedarrêté, ça n'a pas tourné en notre faveur."

Cissokho : "On n'aura pas des opportunités pareilles à chaque fois"

Alors qu'il avait l'opportunité de vraiment se relancer dans la course au titre, l'OLcontinue de suivre cette histoire de loin, à six longueurs de Lille et cinq de Marseille. Pour autant, pas question pour les Gones d'abdiquer : "Il reste encore des matchs, on va se battre jusqu'au...
tracking img