Français

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1642 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Born to burn

Jeudi 18 juin 2009

Aujourd’hui est un jour pas comme les autres, mon meilleur ami Joey, un homme assez petit mais avec lequel je partage tout, et moi, Kyle avons était pris, la nuit dernière, en train d’enfreindre une règle: nous fumions une cigarette, ce qui est interdit depuis l’arrivée de ce président psychopathe. Le lendemain, dès huit heure du matin, nous sommes emmenésdans cette célère prison, le lycée, ou plutôt comme nous l’appelons, « The end ». Cette prison ce partage en trois section :
-Les secondes, les nouveaux arrivés, les bleus ou encore les innocents.
-Les premières, les « Lucky-Strike ».
-Les terminales.
A l’intérieur, les règles sont simples : arriver de s’évader d’ici avant la fin de notre terminale. Si ce n’est pas le cas, nous mourront dans desjeux organisés dans d’atroces souffrances.
Très anxieux d’entrer dans cet établissement, nous constatons, à notre arrivée, des morceaux de membres séparés de leurs corps, d’une couleur rose-jambon, un peu luisants, reflétant les rayons de Soleil sur son sang rouge bordeaux. Une odeur infâme se dégagée de ces restes de macchabés. Sans le remarquer, je marcha sur un bras qui tenait encore, al’extrémité de ses doigts raides, un livre nommé Die leiden les jungen. A l’entrée, on nous dépouille le peu d’humain qu’il nous reste et on nous remet une tenue, la même a chacun, une longue blouse blanche, un jean, et un morceau de tissu déchiré, et un livre, La fin des temps, le livre écrit par le nouveau président, celui qui a aussi instauré ces lycée un peu partout. Nous sommes alors délaissés dansun vaste terrain, ou nous sommes juste livrés a nous même. Après avoir décidé de s’allier avec Joey, nous essayons de faire rapidement le tour des lieux, et dès les premiers mètres, nous voyons un grand feu seulement alimenté par les livres que l’on nous remet en arrivant ici, inspiré par ceci, nous décidions de suivre les autres et de jeter à notre tour le livre. Joey et moi savions qu’un jour çaallé nous arriver a nous aussi, de se retrouver dans cet asile de fou, car nous n’aimons pas ces changements et avions décidé de rester comme nous sommes aujourd’hui, de vulgaires branleurs qui ne savent pas profiter du cadeau de Dieux, mais seulement le détruire, inconscients. Nous débouchons sur une vaste place, appelée «la cours », ou une grande quantité de personnes sont réunis, griffonnentdes plans, créent des objets, vendent différent ustensiles. Ce qui choque le premier c’est que personnes ne vous juge, tout le monde est égaux et la coopération est maître. Joey me montrant le chemin décida d’avancer pour mieux apprendre et pouvoir rapidement réussir à s’évader. Nous vîmes des choses relevant de l’irréel, des dealers d’héroïnes ou des éleveurs de poulpes. Alors Joey pris les chosesen main et demanda de l’aide à une personne inconnue, qui lui indiquait d’aller voir celui qui était assis dans le noir, seul dans son coin. A première vue je remarquais l’arnaque, mais Joey confiant en les autres se dirigea droit sur cet homme. Celui-ci, surpris de ce geste accepta de nous aider et de nous expliquer rapidement le fonctionnement de cet asile. Il est entièrement dirigé par desrobots, il n’y a pas un seul endroit ou se cacher, et pour s’évader, il faut arriver à déjouer tout les pièges de ces machines et ressortir en un seul morceau. Il est composé d’un grand bâtiment principal, le dôme, où se trouve de longues pièces vides coupé par de longs couloirs. Nous sommes une moyenne de deux cents personnes vivantes, avec vingt pourcent qui meurt chaque jour, et vingt autrespourcent qui nous rejoignent, sachant qu’un séjour ici ne dure que sept jours. Lui on l’appelé J.P, diminutif de Jeune Paumé, on le surnommé comme ceci car il n’avait pas de prénom. Il en était déjà à son sixième jour et demain, à la même heure il s’envolerait en fumée vers le ciel comme la plupart des personnes ici. Pour résumé, tout ça n’est qu’un jeu dans lequel nous humains sommes les pions....