Francafrique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2343 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Une relation intemporelle
Un “complexe” ancre dans le temps.

La France a un passé de colonisateur tres chargé en Afrique. En effet, lors de la décolonisation, en 1960, elle a presque tout l’ouest africain. (CARTE)
Avec l'indépendance de l'Algérie en 1962, la France perd l'exploitation du pétrole saharien. De Gaulle, pour qui il n'y a pas de grande puissance sans indépendanceénergétique, décide donc de se tourner vers les pays de l'ancien Empire Colonial Français en Afrique, qui regorgent de richesses minières et pétrolières. L'exploitation de ces ressources, qui s'effectue sur des cycles longs de 5 à 10 ans entre la découverte des gisements et la mise en service de l'exploitation, requiert dans les pays concernés une authentique stabilité politique si bien qu'est décidée unepolitique de soutien très active aux dirigeants particulièrement francophiles et dociles de ces pays devenus indépendants.
Ainsi, les principales actions de la Francafrique dans ces annees sont:
Économiques : garantir l’accès aux matières premières stratégiques du continent (pétrole, uranium etc.) et offrir des débouchés privilégiés aux multinationales françaises.
Diplomatiques et stratégiques :Maintenir le fragile statut de puissance mondiale acquis par la France après la guerre à travers une cohorte de pays alliés, notamment pour les votes au sein des institutions internationales, mais aussi pour contenir l’expansion « communiste » sur le continent africain et maintenir des bases militaires garantissant les capacités de projection internationale de l’armée française.

Les réseaux“Foccart” et leurs extensions
Ces réseaux sont les actions de la france en afrique, dirige par un seul et unique personnage, Jacques Foccart.
Jacques Foccart est né en 1913, d’une mère antillaise, et d’un pere francais. Pendant la 2nde guerre mondiale, il a fait parti de la resistance, et a opere a Londres, dans les services secrets de la France Libre. A la Libération de Paris, Jacques Foccartintègre les services secrets de l'Etat : la Direction Générale des Etudes et Recherches (DGER), futur Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage (SDECE) mais surtout, il devient un homme de confiance de De Gaulle.
Dès 1952, Jacques Foccart est contacte par le groupe sénatorial gaulliste pour participer à l'Union française, censée gérer les rapports de la France avec ses colonies. En1953, il accompagne de Gaulle dans un périple africain durant lequel il fait la connaissance à Abidjan d'Houphouët-Boigny.
“la Foque” revient aux affaires en 1958, en étant nommé par de Gaulle au poste de conseiller technique à l'Hôtel Matignon, chargé des affaires africaines. Il s'affirme alors comme l'indispensable « Monsieur Afrique » du Gaullisme, homme de l'ombre du Général puis de GeorgesPompidou.
Il est des lors le “trait d’union” entre le president Français et le continent africain.
Il établit le Gabon, eldorado pétrolier de l'époque, comme pierre angulaire de la politique africaine de la France. Dans un premier temps, le président Léon M'Ba est ainsi activement aidé à structurer son administration, avant d'être ré-installé au pouvoir après un Coup d'Etat militaire, puis entouréd'une garde présidentielle avant d'être invité à se doter d'un vice-président "prometteur", Omar Bongo
Aujourd’hui, ces réseaux sont synonymes de néocolonialisme, et d’énormes scandales. Il est à noter que ce système d'influence de la France en Afrique, appelé couramment « Françafrique », que Foccart a fondé puis profondément installé, est encore en vigueur aujourd'hui, même si le rapport deforces s'est sensiblement équilibré du fait de la fin de la Guerre Froide. Il a en effet été poursuivi sous les présidences successives de Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac, chacun confirmant l'existence même de la cellule africaine de l'Elysée, indépendante des autorités du Premier Ministre et du Ministère des Affaires étrangères et confiant le pilotage de...
tracking img