Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (347 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LES REECRITURES
Un emisphere dans une chevelure
Introduction
Caractère Prosaïques / un poème en prose
• Schéma circulaire, construction syntaxique:
      Impératif + verbes + adverbes +lexique de la chevelure
      Evocation de souvenirs, structure qui se clôt sur elle-même
• Point de départ : la chevelure, métonymie de la femme
• Musicalité, effet rythmique : répétition deverbes, rythme ternaire
• émotion : échos sonores: Allitération en :  - « m » > douceur     - « f » > mélanges  - « p, b » > bercements
• paronomase : rapprochements sonores
Par sa structure fluide maisorganisée à laquelle s'associent des effets de rythme et de musicalité, ce texte apparaît bien comme un poème en prose. Le poète est sans cesse à la recherche d'une perfection dans l'union descontraires.
II- La chevelure, point de départ de la rêverie
• 1ère et 2ème personne > présence d'un locuteur et d'un destinataire
• Impératif -> adresse direct du poète au destinataire
• présentd'énonciation : immédiateté du discours
• destinataire féminin : métonymie de la femme à sa chevelure, sensation, rêverie de la chevelure.
• Inspiratrice du poète : Jeanne Duval, maîtresse du poète
• tousles sens sont mis en éveil
• « je retrouve » : éprouve les réminiscence d'un passé

III- Voyage vers l'idéal Baudelairien
• « longtemps » : moment que le poète souhaite le plus long possible• Structure en boucle : étirement du temps, recommencement perpétuel
• besoin de désir : présence physique de la femme
• métaphore de la chevelure (nourriture)
• thème de l'évasion :récurrent dans l'œuvre de Baudelaire
• voyage imaginaire : correspondances sensorielles, voyage maritime
• monde exotique et tropical : esprit du poète alimenté par des souvenirs réels, monde odorant• idéal de plénitude, construction ternaire
• union des contraires possibles, monde contenu dans la chevelure
• cheveux : sensation : création d'un monde entier, un univers total
Conclusion...
tracking img