Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4360 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
3. Historique de l’astronomie

Thalès de Milet, (625-547 av. J.-C.) : Il aurait été le premier à noter le voyage du soleil entre les deux Tropiques. Il établit aussi que certaines étoiles n'étaient pas toutes fixes par rapport aux autres et il les baptisa « Planètes », ce qui signifie corps errant. On dit même qu'il parvint à en répertorier les éphémérides. Il fut aussi le premier à constaterque l'année ne comptait pas 365 jours, mais 365 et un quart.

Pythagore de Samos (580 ACN- 497 ACN) : Pythagore apporte une connaissance qui émerveille encore le logicien Frege[] : l'étoile du soir (celle qu'on voit en premier à la tombée de la nuit) et l'étoile du matin sont une seule et même, c'est Vénus[]. Cette identité était connue à Babylone depuis -685.Il fut le premier à appeler le cielcosmos (ordre) et à dire que la Terre est ronde »[] ; mais on attribue plus souvent la théorie de la sphéricité de la Terre à Parménide. Les disciples développent l'astronomie pythagoricienne[].

Anaximandre de Milet (610 ACN- 546 ACN): Selon Anaximandre, l’Univers tire son origine de la séparation des contraires de la matière primordiale. Ainsi, le chaud se déplaça vers le haut, se séparant dufroid, et ensuite le sec se sépara de l’humide. Il soutenait également que toute chose qui meurt retourne à l’élément dont elle est issue.

Aristote ( 384 ACN-322 ACN): Aristote s'appuya sur les conclusions de l'un de ses prédécesseurs, Platon, selon lesquelles le monde devait avoir une forme sphérique et le mouvement de tout corps céleste devait être circulaire et uniforme, c'est-à-dire àvitesse constante. Ces idées fausses vont dominer la pensée scientifique pendant presque deux millénaires.

Ptolémée (90 ACN -168 ACN): Il modifie le système d’Aristote et Platon sans pour autant le remettre en cause. Pour Ptolémée, les corps célestes n'étaient pas liés à des sphères cristallines centrées sur la Terre. En fait, chaque planète se déplaçait sur un petit cercle, appelé épicycle, dont lecentre lui-même se déplaçait en suivant un grand cercle centré sur la Terre, appelé « déférent  ». (Voir schéma)
Aristarque de Samos (310 ACN– 230 ACN.) : En appliquant des raisonnements géométriques aux corps célestes, en particulier au moment des éclipses de Lune, ce philosophe grecque fut en mesure de déterminer les distances relatives de la Lune et du Soleil. Il mit également en évidenceque notre étoile était beaucoup plus grande que la Terre. Il rejeta le système d'Aristote et en proposa un nouveau dans lequel le Soleil était le véritable centre du monde et où toutes les planètes, sauf la Lune, gravitaient autour de ce centre. Cette vision correcte du système solaire fut cependant rejetée au profit de celle d'Aristote.
Hipparque (v.190 av. J.-C. – 120 av. J.-C.) : Il estconsidéré comme le plus grand astronome d'observation de l'Antiquité. Il fut le premier Grec à développer des modèles quantitatifs et précis du mouvement de la Lune et du Soleil. (Voir schéma)

Nicolas Copernic (1473-1543) : Le système de Copernic se démarque radicalement des systèmes astronomiques admis à son époque car il reprend une hypothèse ancienne largement oubliée, l'héliocentrisme : il fait duSoleil le centre de son système, et la Terre un objet tournant autour. Il tire probablement cette idée de la lecture des anciens, en particulier des traces laissées par Aristarque de Samos [ ].La thèse majoritaire à l'époque est le géocentrisme : la Terre est immobile au centre de l'univers, tous les astres tournent autour. Cette théorie est en partie motivée par des considérations philosophiqueset théologiques, ce qui provoque un fort rejet du travail de Copernic[5].Le système de Copernic repose sur l'observation que la Terre tourne sur elle-même et fait un tour sur son axe en une journée, ce qui explique dans un premier temps le mouvement diurne de la sphère céleste en un jour. Plus précisément, la Terre fait un tour sur elle-même en un jour sidéral (23h 56m 4,09s), alors que le...
tracking img