Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1689 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Devoir de français.

I°) Question d'ensemble.

Le corpus se compose de cinq textes. Le premier texte est la Lettre XXXVII, intitulée Usbek à Ibben extraite des Lettres Persanes de Montesquieu, publiées en 1721. Le deuxième texte publié en 1734 est extrait des Lettres philosophiques de Voltaire, c'est la lettre VIII. Le troisième texte issu de l'Encyclopédie a été rédigé par Denis Diderot en1751-1772 et s'intitule ''Article Autorité politique''. Le quatrième texte, De l'esprit à été écrit par Claude-Adrien Helvétius en 1758. Le dernier texte est le discours prononcé par Maximilien de Robespierre à la séance du club des Jacobins le 11 mai 1791.
Ces cinq textes regroupent des divers éléments de la pensée politique des Lumières entre autres, la remise en cause de la monarchie absolue.Pour dégager ces éléments nous étudierons tout d'abord comment l'autorité du roi est contestée, et d'autre part le model étranger à l'appui d'un changement irréfutable de même que les droits et libertés inviolables de l'homme.

En effet dans ces textes est critiquée la monarchie absolue car à sa tête il n'y a qu'un seul homme qui détient toute l'autorité. Cet homme, le roi est tourné enridicule dans le premier texte où il est fait mention de sa vieillesse à cause de laquelle il confond tous les domaines ''sa famille, sa cour, son état'' (l. 2/3). Les nombreuses contradictions du comportement du roi sont soulignées par les antithèses et hyperboles qui visent à convaincre le lecteur de l'impossibilité du roi de continuer à régner. Sa vanité est aussi reprise plusieurs fois (l. 13) ''iln'est occupé du matin jusqu'au soir qu'à faire parler de lui'' et ''habitués à la bassesse et à la flatterie'' (l.2) du texte 4. Il est fait plusieurs fois mention dans ces textes du mots ''bornes'' texte 3, et texte 5 ce qui souligne la volonté de mettre un terme à la situation. Dans le texte 4, Helvétius développe l'idée dans les lignes 13/14 que les décisions de la cour et en particulier duroi sont influencées par la non impartialité de ces derniers et par leurs propres intérêts. Diderot critique l'autorité dans le texte 3 où il la mentionne cinq fois en blâmant celle établit par la violence. Le mot ''joug'' signifiant ici une contrainte est utilisé dans le texte 5 et 3 et vise à convaincre le lecteur de mettre une fin à cette autorité menaçante exercée par le roi. Cette volonté deconvaincre est d'autant plus forte dans le texte 5 ou du fait que ce soit un discours, Robespierre emploie des verbes d'action qui visent à mobiliser le peuple français ''secouons'' (l. 23).
Ces textes sont classés dans un ordre croissant au niveau du langage.

Dès la fin du XVII° siècle, John Locke avait défini la séparation des pouvoirs entre l'exécutif et le législatif. Montesquieu repritl’idée de séparation des pouvoirs et l’étendit à un troisième pouvoir, le pouvoir judiciaire pour éviter que les trois pouvoirs se retrouvent entre les mains de despotes qui métraient en place une véritable tyrannie. Dans les années 1750, on tenta, en Angleterre, en Autriche, en Prusse et en France, de «rationaliser» les monarchies et leurs lois. Ainsi des philosophes comme Voltaire par exemple, exiléen Angleterre il revient en France deux ans et demi plus tard avec un modèle d'une monarchie limitée par un parlement (assemblée élue). On retrouve dans le texte 2 par Voltaire de nombreuses allusions à l'exemple anglais ''la nation anglaise'' (l.1), ''en Angleterre'' (l. 19), ce model est repris dans le texte 3 (l. 25) ''un anglais''.
L’idée des lumières d’un gouvernement «rationnel»s’incarna dans la Déclaration d'Indépendance américaine et, dans une moindre mesure, dans le programme des Jacobins au cours de la Révolution française.
La Révolution française en particulier, représente une application violente de la philosophie des Lumières, notamment lors de la brève période de pouvoir des Jacobins.
Dans ces textes sont aussi soutenus tous les droits et les libertés de l'homme....
tracking img