Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (408 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Victor HUGO   (1802-1885)

Au point du jour, souvent en sursaut, je me lève

Au point du jour, souvent en sursaut, je me lève, 
Éveillé par l'aurore, ou par la find'un rêve, 
Ou par un doux oiseau qui chante, ou par le vent. 
Et vite je me mets au travail, même avant 
Les pauvres ouvriers qui près de moi demeurent. 
La nuits'en va. Parmi les étoiles qui meurent 
Souvent ma rêverie errante fait un choix. 
Je travaille debout, regardant à la fois 
Éclore en moi l'idée et là-haut l'aubenaître. 
Je pose l'écritoire au bord de la fenêtre 
Que voile et qu'assombrit, comme un antre de loups, 
Une ample vigne vierge accrochée à cent clous, 
Et j'écris aumilieu des branches entr'ouvertes, 
Essuyant par instants ma plume aux feuilles vertes.

• Charles BAUDELAIRE   (1821-1867)

La cloche fêlée

Il est amer et doux,pendant les nuits d'hiver,
D'écouter, près du feu qui palpite et qui fume,
Les souvenirs lointains lentement s'élever
Au bruit des carillons qui chantent dans la brume,Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux
Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante,
Jette fidèlement son cri religieux,
Ainsi qu'un vieux soldat quiveille sous la tente !

Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu'en ses ennuis
Elle veut de ses chants peupler l'air froid des nuits,
Il arrive souvent que sa voix affaiblieSemble le râle épais d'un blessé qu'on oublie
Au bord d'un lac de sang, sous un grand tas de morts,
Et qui meurt, sans bouger, dans d'immenses efforts.9/14
• Félix ARVERS   (1806-1850)

Sonnet

Mon âme a son...
tracking img