Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1869 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé : Dom Juan, Molière Acte III, scène 2

Jean-Baptiste Poquelin plus connu sous le nom de Molière, est né en 1622 et est mort en 1673. Auteur de nombreuses pièces, il est considéré comme le « patron » de la Comédie-Française, et est encore aujourd’hui il est l'auteur le plus joué. Mais, à l’époque certaines de ces pièces ont fait scandale. D’ailleurs, en 1664, LeTartuffe est de nouveau interdit. Et, c’est pour nourrir sa troupe que Molière écrit en deux mois Dom Juan. Dom Juan apparaît dès lors comme une revanche, une vengeance de Molière sur ceux qui ont condamné son œuvre. Cette pièce composée de cinq actes et met en scène Dom Juan, personnage éponyme, qui vient d’épouser Done Elvire, et qui déjà viole le sacrement du mariage en la quittant pour allerconquérir d’autres femmes. La scène qui est porté à notre commentaire est la scène 2 du troisième acte. Cette scène est très courte. Cette scène est un dialogue entre Sganarelle, Dom Juan et un pauvre. En fait, Sganarelle et Dom Juan demande leur chemin au pauvre, et cette discussion amène le thème de la religion ce qui permet à Molière à travers les paroles de Dom Juan de critiquer la religion et deremettre en cause l’existence de Dieu.
Nous nous demanderons quel est l’intérêt de cette scène ?
Cette scène révèle une hiérarchie entre ces trois personnages, permet de critiquer la religion et brosse ainsi un nouveau portrait de Dom Juan.

L’instauration d’une hiérarchie entre les personnages au début de la scène

Une hiérarchie s’installe entre Dom Juan et lepauvre, en effet nous constatons que Dom Juan se montre supérieur à lui, ce qui conforte le pauvre dans sa classe sociale. Quant à Sganarelle, il apparaît comme effacé dans cette scène.

A. Dom Juan : un personnage qui se montre supérieur aux autres

Dom Juan se montre d’emblée supérieur au pauvre. En effet, alors que Sganarelle le vouvoie comme le prouve cet emploi de l’impératif« Enseignez-nous », et l’emploi à plusieurs reprises du pronom personnel « vous », Dom Juan le tutoie comme le révèle l’utilisation du pronom personnel « ton », l’usage de « te ». Tout ceci montre bien que Dom Juan affiche sa supériorité sur le pauvre. En outre, Dom Juan se montre avare car après que le pauvre lui est gentiment indiqué son chemin, celui-ci lui refuse l’aumône sur un ton sec et méprisantcomme nous l’indique cette réplique « Eh, prie-le qu’il te donne un habit, sans te mettre en peine des affaires des autres. » Il lui reproche en outre d’être intéressé. Cependant, au final lui donne tout de même un Louis d’or. Mais, par ce geste encore Dom Juan se met en avant. En effet, par ce geste il se présente comme un homme bon et généreux, inquiet du sort de l’humanité comme le prouvecette réplique « Va, va, je te donne pour l’amour de l’humanité ». Il se présente en réalité ici comme un grand seigneur charitable.

Dom Juan se présentant comme supérieur, le pauvre apparaît a fortiori comme inférieur.

B. Le pauvre : un personnage inférieur

Le pauvre quant à lui se montre très respectueux vis-à-vis de Dom Juan comme le montre l’usage de « Monsieur » pours’adresser à Dom Juan ainsi que le vouvoiement. De plus, le pauvre se montre bienveillant car il indique le chemin à Dom Juan et à Sganarelle. Il leur donne même des conseils puisqu’il les met en garde contre une éventuelle attaque par des voleurs comme le prouve cette réplique «  vous devez vous tenir sur vos gardes, et que depuis quelques temps il y a des voleurs ici autour ».Mais, cela ne faitpas de lui l’égal de Dom Juan. En réalité, le mépris et l’ironie dont Dom Juan fait preuve à son égard rappelle qu’il n’est pas de la même classe sociale que lui. Cependant, l’ironie ne vise pas ce qu’il est du fait de sa classe sociale mais ce qu’il est du fait de ces croyances religieuses. En outre, le pauvre apparaît aussi être inférieur au valet.

Le pauvre apparaît donc...
tracking img