Francais..

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 175 (43730 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Paris III - Sorbonne Nouvelle
Institut de Littérature Française

Le Mespris de la vie et consolation contre la mort, poétique du sonnet

Guillaume Hatt Mémoire de maîtrise sous la direction de M. Magnien Année 1996/97

1

Se confronter au Mespris de la vie et consolation contre la mort de Jean-Baptiste Chassignet, c’est très vite se retrouver face à une oeuvre prolifique etun appareil critique peu développé. Ce recueil de 446 sonnets et de plus de 1000 vers de pièces longues publié en 1594 ne semble pas avoir attiré beaucoup le regard jusqu’à cette deuxième moitié du siècle marquée par la redécouverte de nombreux poètes baroques. Les lecteurs des siècles passés n’ont guère été aimables avec cet auteur1, ce qui a sans doute contribué à faire de lui non pas un poètemaudit mais simplement un poète oublié. Il a fallu attendre une édition globale de l’oeuvre2 pour que la critique puisse avoir une vue d’ensemble du travail de Chassignet dans son ouvrage principal3. Et pourtant, les commentaires ont encore le plus souvent une portée locale, partielle, évoquant telle figure ou tel travail de l’image dans le Mespris.... Ce constat nous a amené à vouloir développer unaperçu de l’oeuvre par un travail à grande échelle, rendu possible grâce à l’usage de l’informatique. Il s’agissait de créer d’abord une base de données4, composée de certains critères susceptibles de différencier les sonnets. Ce sont en effet les seuls poèmes de l’ouvrage qui ont une individualité suffisante pour se prêter à ce type de travail. À travers l’espace du recueil ainsi réduit, ildevient envisageable de déterminer certaines récurrences ou au contraire certaines divergences qui opposeraient ou rapprocheraient des sonnets parfois fort éloignés dans l’ouvrage. Cette approche permet ainsi d’envisager chaque sonnet dans son unicité, mais aussi comme un élément du système qu’est le recueil. Il ne faut en effet jamais perdre de vue ces deux contraintes de la chaîne de sonnets qu’estle Mespris...; ce n’est qu’en passant fréquemment du microcosme du poème au macrocosme de l’oeuvre que peut se dessiner une spécificité du discours de Chassignet. Tout l’enjeu de la démarche d’écriture de l’auteur, qui oppose la brièveté du sonnet, forme naturellement close et ramassée, à l’importance de l’ouvrage que leur accumulation engendre, repose dans l’hésitation ainsi élaborée.
1

Ontrouvera un aperçu de cette unanimité presque parfaite de la critique à la fin de l’ouvrage de R. Ortali, Un poète de la mort : Jean-Baptiste Chassignet; Genève, Droz, THR XCVIII, 1968, pp. 141-167. Il s’agit d’une bibliographie critique des ouvrages et articles consacrés à ce poète, qui s’arrête malheureusement en 1968. La bibliographie présente plus loin donnera quelques aperçus sur les travauxcritiques plus récents.
2

Le Mespris de la vie et consolation contre la mort, édition de H.J. Lope, TLF, Genève, Droz 1967. Nous ferons toujours référence à cette édition.
3

Les autres ouvrages de Chassignet n’ont jamais été réédités, si l’on excepte le cas ambigu des Sonnets FrancComtois, recueil de sonnets publié en 1895 par Th. Courtaux, et attribué à Chassignet. Il s’agit de paraphrasesde textes bibliques et de psaumes de David. Voir la bibliographie plus loin pour leur dénomination exacte.
4

Cette base de données est donnée en Annexe, sous la forme d’un tableau analytique des sonnets du Mespris....

2

Il faut aussi envisager cette écriture en lien avec la nature même du discours qui nous occupe ici: ce texte s’inscrit dans le courant de poésie religieuse de l’époque.Cela implique de tenir compte des attentes et des exigences de ces deux genres: la poésie implique un travail sur la forme et demande à l’auteur d’élaborer sa propre poétique dans le cadre rigoureux qu’est celui du sonnet. La poésie religieuse développe un discours militant, et vise à persuader le lecteur de se (re)tourner vers Dieu. Elle doit savoir aussi se faire discours de louanges ou de...
tracking img