Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Français

Corrigé 3
3 0197 CT PA 03 08

1. Compétences de lecture

10 points

1.1. L’énonciation (2 pts) À quels destinataires sont adressés ces deux poèmes ? Commentez le choix des mots par lesquels les poètes désignent les personnes auxquelles ils s’adressent. Dans les deux textes, le poète s’adresse à une jeune fille : Mignonne chez RONSARD, fillette ou petite chez QUENEAU. Mignonne estinterpellée dans chaque strophe, fillette fillette constitue une sorte de refrain. Ces dénominations soulignent la jeunesse de la destinataire. RONSARD utilise un terme galant évoquant un être gracieux ; en revanche, QUENEAU emploie un terme plus populaire et un peu condescendant.

1.2. Texte 1 - Étude de l’organisation du poème et de l’analogie dominante (2 pts) Cette ode propose une expériencedont une leçon sera tirée. Où se situe la leçon ? La leçon repose sur une analogie. Laquelle ? Relevez les éléments de cette analogie et expliquez-la. Le poète propose à la jeune fille une promenade (allons) destinée à vérifier si la rose vue le matin a gardé sa beauté (première strophe). La seconde strophe constate la perte de cette beauté (Voyez). La troisième strophe en déduit (donc) une leçonvalable pour la jeune fille. En effet, la morale du poème repose sur l’analogie entre la jeune fille et la fleur. Elle a été préparée dès la première strophe : la rose est dotée d’un vêtement féminin : robe de pourpre, plis de sa robe pourprée. On notera la métaphore qui transforme les pétales en robe. Au vers 6, la métaphore de la robe laisse place à celle du teint comparé explicitement avec celui dela jeune fille : son teint au vôtre pareil. Par un effet de renversement, à la troisième strophe, ce n’est plus la fleur qui est la jeune fille mais la jeune fille qui est fleur : votre âge fleuronne/en sa plus verte nouveauté. La jeunesse est à cueillir : Cueillez, cueillez votre jeunesse. L’ode s’achève sur une comparaison explicite : Comme à cette fleur la vieillesse/fera ternir votre beauté.

0197C03 –

1/3

1.3. Texte 2 - Effets de langue parlée (2 pts) À plusieurs reprises l’auteur s’amuse à imiter des effets de prononciation. Donnez des exemples. QUENEAU, auteur de Zazie dans le métro (1959), un roman qui joue des effets de transposition du langage oral à l’écrit, s’amuse ici à imiter, à plusieurs reprises, une prononciation plus ou moins populaire. On notera la reprise du xa, va,xa, va, xa/va qui retranscrit l’altération orale de « que ça va » (trois fois). La liaison sonore de « des amours » donne la saison des za/ la saison des za avant que ce ne soit normalement écrit « saison des amours ». Xa rime avec za et plus loin avec un ah ah renvoyant à un grand éclat de rire. On comprend qu’avec tous ces « a », le poète se moque de ces idiotes de filles qui croient qu’ellesseront toujours jeunes et jolies. Dernier effet de langue parlée, mais cette fois sans « a » : vers sque tu ne vois pas ; sque est une réduction orale de « ce que ».

1.4. Une leçon commune ? (4 pts) Une leçon commune semble se dégager de ces deux textes, laquelle ? Les intentions des deux poètes sont-elles réellement semblables ? L’ode de RONSARD « Mignonne, allons voir si la rose » est trèscélèbre. QUENEAU s’est amusé à la pasticher (c’est-à-dire à en faire une imitation) en langage populaire. On ne s’étonnera donc pas de reconnaître dans les poèmes la même morale : « Cueillez, cueillez votre jeunesse » d’un côté, « allons cueille cueille/ les roses les roses/ roses de la vie » dans l’autre. RONSARD, lui-même, reprenait une formule (« cueille le jour ») du philosophe grec ÉPICURE. Laphilosophie épicurienne que RONSARD adopte ici, consciente de la fuite du temps, invite à jouir de l’instant présent. Le poète du XVIe siècle invite sa belle au plaisir du moment, invitation intéressée sans doute. QUENEAU, lui, utilise le motif épicurien de façon plus cynique en faisant une description peu ragoûtante de la vieillesse (la ride véloce/ la pesante graisse/ le menton triplé/ le muscle...
tracking img