Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (330 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Lion est le Moucheron est une fable de Jean de la Fontaine, écrite en 1668.
Elle met en œuvre deux animaux de taille et de rang social différent : un lion symbole du pouvoir et de laforce face à un moucheron qui est un petit être, ces deux vienne à se battre. Nous verrons que cette fable est un récit à la fois vivant d’une part et réaliste d’autre part , souligné pas unregistre épique atteignant le burlesque et pour finir quel possède une vision pessimiste.

I
Ce récit est vivant de part son crescendo de la violence : au début les deux animaux parlent(v3) ensuite le lion « rugit » (v16), ils commencent à se battre « tantôt pique l’échine » (v20) et enfin le lion meurt (v34).On a aussi beaucoup de ponctuation qui permet l’enchaînement desactions et on trouve un mélange de rimes croisée et embrassées.
On a aussi la manifestation d’un récit réaliste grâce à l’échange de quelque parole en début de fable entre les deuxanimaux, on peut penser à une pièce de théâtre. Les mots « Lion » et « Moucheron » sont écrit avec des majuscules se qui les met en valeur, ils sont personnifiés.

II

On trouve unchamps lexical épique : « guerre » (v4), « héros » (v11), « ennemi triomphe » (v 23), « gloire » (v 30), « victoire » (v31).
Le registre épique atteint le burlesque car Jean de laFontaine utilisation d’hyperboles pour rendre le récit plus impressionnant : « on tremble a l’environ » (v16), « alarme universelle » (v17) , « l’invisible ennemi » (v23) , « mettre en sang »(v25).

II

La fable montre aux enfants un monde d’ennemis ou ne règne pas forcément que le bonheur mais plutôt le périls du combat entraînant la mort ; elle leur montre les cotésnégatif de la vie. Elle les incite à se méfier de tout , quoi que se soit surtout des plus petit qui sont considérés comme les moins puissant mais qui sont ceux les plus à craindre dans ce...
tracking img