Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (306 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le dénouement succède à la crise et à son acmé,
dénoue, fait retomber la tension,
marque la fin.
Dans le schéma narratif permet le retour à un nouvel équilibre.
Il doit êtreconforme au genre : heureux pour la comédie, malheureux pour la tragédie.
C'est l'équivalent de la morale dans l'apologue.
Il doit être logique, cohérent,
habile,
Il ne doit pasdécevoir.
Il peut être surprenant.

Ce que tu peux attendre d'un dénouement: bah, dis toi, que le dénouement c'est LE moment capital d'une pièce de théâtre à partir duquell'intrigue s'achemine vers son terme , c'est à dire, soit: une fin malheureuse (+ logique dans les pièces tragiques, comme Andromaque, Antigone et j'en passe...), soit, une finheureuse. Le mot est bien sûr de la même famille que «noeud» : le noeud s'ouvre au moment du dénouement.

D'abord, l'étymologie du mot "dénouement":
Du verbe dénouer : « défaire unnœud », lui-même de dé et de nouer. Nouer vient du verbe latin nodare : « faire un nœud ». Attesté pour la première fois en français en 1580, chez Montaigne, au sens d’ « action dedénouer la langue ». Attesté au sens littéraire chez les théoriciens français du théâtre, en 1635. Adopté tel quel en anglais en 1752, par Chesterfield (Letter, CCIXX, III), au sens de« unravelling », «unknotting».

Définition du mot:
1. (Théâtre). Partie finale d’une pièce de théâtre où, traditionnellement, le nœud de l’intrigue se débrouille, où lesconflits trouvent leur solution et où le sort de tous les personnages est réglé. Dans le théâtre moderne, l’intrigue peut être suspendue et son dénouement ouvert.

2. (Par extension,Genres narratifs). Partie finale d’un récit.

3. (Par extension). Solution à un problème ou à une situation difficile de la vie, privée ou publique : le dénouement d’une affaire.
tracking img