Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (335 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Correction de Synthèse
Culture Générale et Expression

LA COMMUNICATION

La thèse de l’auteur
Notre société moderne de la communication ne communique pas.

1er paragraphe : constat del’incapacité humaine à utiliser les mots, d’une évolution des mots connotée de façon péjorative, évolution dramatique.
 Les mots évoluent, souvent mal, et on finit par ne plus les utiliser.
 A force de lesutiliser à tort et à travers, ils perdent complètement de leur sens et finissent par ne plus vouloir dire grand-chose, et là, bam ! exemple : communication.

Du 2e au 5e paragraphe : l’auteurraconte l’histoire, l’évolution du mot.
 A ses débuts, la communication était un mot mal connoté puisqu’on considérait qu’elle était impossible – idée de la perte de sens entre l’idée et son expression 2e étape, 3e paragraphe : on est finalement passés du rien au tout, on entre dans un excès plus moderne – la communication est partout, tout est communication.
 Le mot communication recouvre alorsun champ sémantique bcp trop large et on n’arrive pas à le définir.

L’auteur constate une évolution de la communication et, par voie de conséquence , une évolution de l’utilisation du mot «communication ».

Au 5e paragraphe : jugement de valeur sur la communication moderne
 Opinion extrêmement négative : la communication est source de malentendus, on vit dans un monde de communicationspectacle – on ne cherche plus à faire passer un message, on cherche seulement à se mettre en valeur, les individus sont comme autrefois et ne savent pas communiquer.
 On entre dans le règne del’apparence où la forme a prit le pas sur le fond

Du 6e et 7e paragraphe : l’exception de la règle, qui la confirme
 Définition d’une vraie communication à ses yeux : une communication qui découle d’unecuriosité, expression d’un intérêt à l’égard de l’autre, d’une curiosité mutuelle.
 Ce qu’on entend par communication n’en est plus, il faut alors se débarrasser du mot : trop de communication...
tracking img