Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1091 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
FICHE DE LECTURE :

Auteur : Victor Hugo

Oeuvre : Claude Gueux

Date de parution : 1834

Lieu de parution : Paris

Maison d'édition : Le Livre De Poche

Genre : Roman

Sous-genres : Nouvelle dramatique

Registre : Polémique

Sujet : - La prison en procès avec l’exploitation du travail des détenus et les frustrations
générées par la vie carcérale
-Le fonctionnement d’une justice essentiellement répressive.
- La question de la peine de mort.

Personnages principaux :

- Claude Gueux (le héros) : " Capable, habile, intelligent, fort mal traité par l’éducation, fort bien traité par la nature, ne sachant pas lire mais sachant penser ". C’est une " belle tête avec quelque chose d’impérieux dans toute sa personne, ayant unascendant singulier sur tous ses compagnons, devenu l’âme, la loi, l’ordre de l’atelier ". Tandis qu’il travaille tout le jour en prison, il ne reçoit qu’une livre et demie de pain quand il lui en faudrait quatre pour calmer son appétit féroce.

- ses compagnons de détention (dont Albin) : Ils sont comme aimantés par Claude Gueux et " gravitent humblement et avec adoration autour du cerveaurayonnant ". L’un d’entre eux, Albin, partage sa ration de pain avec Claude Gueux qui lui voue amitié et reconnaissance. Ils ne mettront pas en cause la décision de Claude de tuer le directeur des ateliers après que ce dernier ait séparé sans raison Claude et Albin puis refusé de répondre aux demandes renouvelées de Claude de les réunir à nouveau.

- M.D ( le directeur des ateliers) : M. D. est unhomme fier d’être tenace qui, " une fois qu’il avait ajusté ce qu’il appelait sa volonté à une chose absurde, allait tête haute jusqu’au bout de la chose absurde ". Il est comparé à un briquet dont l’étincelle allumerait souvent des incendies.

Résumé du livre :

Claude Gueux est un pauvre ouvrier parisien au chômage vivant avec sa femme et leur enfant. Un hiver, le froid et la faim l'incita àcommettre un vol. Il fut alors condamné à cinq ans de prison et fut emprisonné à Clairvaux où il travaillait le jour dans un atelier et passait la nuit dans sa cellule. Grâce à la force de son caractère, il était devenu le chef des détenus. Les gardiens en étaient jaloux et le détestaient. Le directeur des ateliers qui était un homme plutôt très froid et têtu, se mit aussi à le haïr. Claude Gueuxn'arrivait pas à calmer son appétit avec la ration de la prison. Un autre détenu nommé Albin lui proposa de partager la sienne avec lui. Entre les deux hommes, se noua une véritable amitié.
Un matin, Albin fut appelé chez le directeur et n’en ai jamais revenu. Claude appris que son compagnon avait été transféré dans un autre atelier. Claude, malheureux demanda alors au directeur de remettre son amiavec lui. Il refusa sans aucune explication. Tous les soirs, à l’heure de la ronde, Claude réclamait au directeur des ateliers le retour de son ami en vain.
Un soir, il lui lança alors un ultimatum en lui donnant neuf jours pour transférer Albin. Claude fut alors mis au cachot pendant vingt-quatre heures. Les neuf jours passèrent sans qu'il obtienne satisfaction. Il prit alors une paire deciseaux et une hache et annonça aux autres détenus qu'il allait tuer le directeur des ateliers lors de sa visite quotidienne à huit heures.
A sept heures du soir, dans l'atelier, Claude Gueux explique longuement aux détenues les raisons de son geste à venir, puis il leur fait don de ses maigres biens. A l'arrivée du directeur, il lui stoppe le chemin et exige une dernière fois une explication qu’iln’obtenue pas. Alors il tua M. D. à coups de hache puis tenta de se tuer avec ses ciseaux.
Il survit et, après quatre mois de guérison, il fut jugé par la cour d'assises de Troyes. Les détenus refusèrent de témoigner contre lui, mais il les convaincu de le faire et veilla à ce qu'ils n'oublient rien de ce qui s’était passé. Le procureur réclama alors contre lui la peine de mort. Après la...
tracking img