Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (802 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le corpus présente quatre documents textuels compris entre le XIXème et le XXème siècle. On constate que ces documents sont présentés de façon chronologique. Le premier document A, « Voyelles » estun sonnet d’Arthur Rimbaud écrit en 1870 – 1871 tiré de son œuvre Poésie. Le document B, « I Sonnet » est lui aussi un sonnet écrit par Tristan Corbière en 1873 pris de son recueil Les Amours jeunes.« La vierge, le vivace… », comme les autres documents est aussi un sonnet écrit par Mallarmé et publié en 1885. Enfin, le corpus se termine sur le sonnet de Guillaume Apollinaire « Nuit rhénane », uneœuvre écrite en 1913 provenant de son recueil Alcools.
Nous avons à faire à des sonnets mais on peut en effet se demander si ces textes présentent des marques de la modernité poétique.
Afin demettre cela en évidence, dans un premier temps nous définirons le sonnet traditionnel pour ensuite dans une dernière partie étudier les marques de la modernité poétique en les comparant au sonnettraditionnel.

D’origine italienne, le sonnet est introduit en France par les troubadours provençaux. La forme est fixée par le poète italien Pétrarque et est ensuite théorisé en France par lesauteurs de la Pléiade (Ronsard, Du Bellay…). Nous savons qu’il y a différents sonnets traditionnels comme par exemple celui de Ronsard « Je n’ai plus que les os… », un poème du XVIème siècle. Ce poème estun sonnet traditionnel car il se définit par sa forme. En effet, le sonnet traditionnel est composé de deux quatrains et de deux tercets. Généralement, le derniers vers crée un effet de « chute ». Lesonnet se caractérise aussi par des schémas de rimes comme : abba, abba, ccd, eed et abba, abba, ccd, ede. De plus, il est aussi isométrique, c'est-à-dire comportant le même nombre de syllabes.L’alexandrin et le décasyllabe sont les plus utilisés vers le XVIème siècle.

Cependant, le sonnet qui avait été mis de coté au XVIIIème est remis à l’honneur notamment par les auteurs du corpus...
tracking img