Francais

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2907 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
D'abord, vu le sujet, je pense que tu peux étudier l'interet de la ficiton : sa "simplicité" apparente (structure de l'apologue assez simple, les personnes sont bien identifiées ["gentil/méchant"] donc le lecteur s'identifie aux persos, curiosité pour l'intrigue...)  , la capacité qu'elle a à toucher un public + large (le lecteur peut lire juste par l'interet de la fiction tout en lisantfinalement les idées défendues par l'auteur), et le fait que l'argumentation soit atténuée (permet éviter cencure, l'argumentation est indirecte donc plus facile à prendre...). Ensuite, tu vois les inconvénients de la fiction dont la lecture au 1er degres (ce qui est courant à la lecture de Voltaire, maitre en matière d'ironie, par exemple lorsqu'il fait dans Candide une description valorisante de l'arméelors de la guerre Abbares/Bulgares alors qu'il s'agit d'une critique de la guerre). Ensuite, lorsqu'il y a argumenation directe, c'est plus clair, progressif et le lecteur suit peut etre mieux, la tu peux citer des essais (Diderot dans l'article "Autorité" me semble intéréssant ici). Enfin, la reference à la réalité est souvent plus convaincante car en passant par la fiction, l'auteur adapte lerécit à ses idées tandis que la confrontation avec la réalité valide ou dément directement les idées défendues (exemple:dialogue argumentatif--->Entretien d'un philosophe avec la Maréchale de *** de Diderot)

Les textes littéraires et les formes d’argumentation souvent complexes qu’ils proposent vous paraissent-ils être un moyen efficace de convaincre et persuader ?
Vous répondrez à cettequestion en un développement composé, prenant appui sur les textes du corpus et sur ceux que vous avez lus et étudiés.
[Sujet EAF 2002, séries S et ES]
 
   À partir de la question ou de la citation, il convient de souligner les mots importants. Ici « textes littéraires », « formes d’argumentation », « complexes », « de convaincre et persuader ». À partir de ces mots importants, nous recherchons dessynonymes ou des antonymes, plus généralement des mots de ces champs sémantiques. Les liens qu’ils entretiennent pourront nous permettre de reformuler la problématique. Ainsi « textes littéraires » peut évoquer pamphlet, apologie, satire, apologue, libelle, diatribe, critique, thèse, réquisitoire, défense, genre littéraire… « Formes d’argumentation » appelle controverse, raisonnement,démonstration, explication, discussions, déduction, méthode, causalité, synthèse, syllogisme, spéculation, analogie, comparaison… « Complexes » peut suggérer intellectuel, culturel, subtil, alambiqué, code, ensemble, figures de style, richesse du vocabulaire, registres, symbole… « Moyen efficace » évoque l’existence d’autres moyens d’expression : images, discours oral, quotidien, revue, radio, bandes dessinées,peinture, sculpture, cinéma… « Convaincre » nous renvoie au champ lexical du rationnel, de la démonstration, de la construction intellectuelle. Il existe alors une certaine distance, un certain recul entre l’auteur et le sujet dont il débat. « Persuader », quant à lui, fait référence à l’émotion, à l’affectivité, à la modalisation, et même à la manipulation comme à la propagande. Ici l’auteurs’engage dans la controverse avec toute sa personne. Rejeter ses idées, c’est le rejeter lui-même. L’existence des deux termes de sens voisin oblige à une distinction des formes, des procédés d’argumentation. Nous voyons qu’ici le domaine de discussion est celui de la littérature engagée, militante, de la littérature de combat. Nous sommes dans la confrontation des opinions, des convictions, auxfrontières du choc des idéologies.
   À ce point de la réflexion, il faut envisager des limites, une éventuelle contradiction, pour ne pas se laisser enfermer dans l’acquiescement béat. Est-ce bien la vocation de la littérature d’être un outil au service d’une cause ? Ne devrait-elle pas se montrer plus désintéressée ? Est-elle un moyen efficace de propager ses idées ou ses convictions ?...
tracking img