France

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (376 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le principal moyen de transport utilisé en France est la route, qui représentait en 2007 respectivement 86,5 % et 79,9 % des trafics voyageurs et marchandises[note 9],[22]. La France compte plus d’unmillion de kilomètres de routes en 2005, dont la quasi-totalité sont revêtues[23]. Depuis la Libération, la France s’est dotée d’un réseau autoroutier étendu, qui totalise 10 991 km en 2007[23].Depuis quelques décennies, les politiques publiques s’attachent à réduire les accidents mortels sur la route, principalement dus à la vitesse et à l’alcool[j 1] ; elles tâchent également de réduire ladépendance des Français vis-à-vis de la voiture, au profit d’autres moyens de transport moins polluants[i 1].

Le réseau ferroviaire français, de son côté, date pour l’essentiel du milieu et de la findu XIXe siècle ; en 2009, il compte 29 473 km de lignes, dont plus de la moitié sont électrifiées[24]. L’essentiel du trafic est géré par l’entreprise publique SNCF, sur les lignes appartenant augestionnaire d’infrastructure Réseau ferré de France (RFF). Depuis les années 1980, le trafic voyageurs augmente en France, grâce d’une part à la prise en charge par les régions du trafic régional etlocal, et surtout à la naissance et à l’extension continue du réseau de lignes à grande vitesse parcouru par le TGV[25]. D’autre part, les principales villes du pays sont dotées d’un réseau ferroviaireurbain, de type métro, tramway ou RER ; le métro de Paris, né en 1900, forme l’un des réseaux les plus denses au monde[26].

Quant au transport aérien, il est particulièrement centralisé : les deuxaéroports parisiens de Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly ont accueilli en 2008 plus de 87 millions de passagers, quand le premier aéroport de province, celui de Nice, en accueillait à peine plus de 10millions[27]. Les aéroports de province sont en effet concurrencés par le TGV pour le trafic domestique, tandis que les aéroports parisiens accueillent la quasi-totalité du trafic long-courrier[b 19]....
tracking img