France

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3476 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Lumières Texte I

Les Lettres Persanes Montesquieu 1721
Lettres 24, « nous sommes à Paris …paradis ? »

Ce roman par lettre écrit par Montesquieu transcrit les correspondances de deux persans, Usbek et Rica, voyageant en France entre 1712 et 1740. Il fut publié en 1721 à Amsterdam. A l’époque, l’Orient et le roman par lettre étaient très à la mode. Cette lettre étant la XXIV, elle sesitue au début de l’itinéraire des persans. Elle annonce les grands thèmes de la critique, et représente bien le schéma de fonctionnement de Montesquieu dans son récit : les deux veines du roman, qui sont le récit de l’histoire des deux persans et l’analyse de la société y sont présentes. Effectivement on retrouve dans cet extrait du texte à la fois l’installation des persans à Paris, et lacritique. Comment Montesquieu renouvelle t’il la tradition des moralistes ?

1721 : Louis XIV, la régence
Ispahan : Capitale de la Perse (100 000/Paris 700 000)
Galland traduit Les Milles et une nuits
Inspiration Marana 1684 : L’espion du grand seigneur
Cours variable de l’or
1713 : Constitution, bulle papale.
Interdiction de lire la Bible pour les femmes
Pouvoir des écrouelles/Vente de titreCondamnation du Jansénisme

I – La lettre d’un persan

A] Vivacité du reportage
Inscription dans le réel. Observation/Etonnement. Tente d’interpréter, en
sachant que ce n’est pas fiable. Modestie. Sujets très différents. Décousu
comme une vraie lettre.
B] Charme de l’Orient
Date: mai. Expressions/Images orientales. Point de vue d’étranger. Roide France: magicien. Merveilleux. Mysogénie.
C] Leçon de relativisme
Idée des lumières : pas de vérité universelle. Lutte contre les aprioris par point de vu étrangé. Remet les choses à leur place. Parisiens pas aussi polis qu’ils le pensent. Hyperbole = indignation. « On »: foule inconnue.

II – Une satire multidirectionnelle

A] Sociale
Embarras de laville. Saleté. Bruit et cohue. Idée de précipitation par parataxe et asyndètes. Coté caricaturale. Octosyllabe : lourd, lent. Sagesse orientale/Vitesse citadine. Agression par urbains. Noblesse/ TE.
B] Politique
Fin du règne de Louis XIV. Frontières => Guerres => Argent => Vente de titre. Roi d’Espagne/ Roi de France. Economie virtuelle, magique et dangereuse. Critique de la vanité del’Homme.
C] Religieuse
Roi = magicien. « Plus fort que lui » : le Pape. Dénonciation de l’emprise sur les esprits. Arbitraire : les écrouelles.

III – Un texte caractéristique des lumières

A] La tradition des moralistes
Pot pourris : Politique/ Religieux/Economique. Juvénal.
B] L’emprunte des lumière : le Bel Esprit
Contre le Pape. Déguise sapensée. Forme nouvelle : le roman : plus profond. Ordre dans le bazar : Attaque société, religion,… Esprit de Montesquieu : Relativisme des idées.
Les Lumières Texte II

Le Mondain Voltaire 1736

Le Mondain est un poème de Voltaire, écrit en 1736.
Voltaire est alors âgé de 42 ans, et possède déjà une grande notoriété de célèbre écrivain aimant l’aisance matérielle, et faisant parti du mouvement deslumières. On trouve dans
son écriture des traces d’optimisme, de déisme, religion
sans dogme à laquelle il croyait, ainsi que l’enthousiasme
des lumières, par la foi en l’homme et en la civilisation.
Dans ce poème, composé de 82 vers formés de décasyllabes, Voltaire fait l’éloge du progrès économique, un des thèmes
cher aux philosophes des Lumières. Pourquoi Voltaire a-t-il choisi une telleforme pour un tel programme ?

Moralistes chrétiens: Pascal au XVIIIème
Age d’or: règne de Chronos
Age d’argent: règne de Zeus
Age d’airain: règne de la violence
Age de fer: règne de la violence des guerres
Corrège: 1489-1534: Grand maître italien de la
Renaissance (vierges, fresques, …)
Nicolas Poussin: 1594-1665: peintre et dessinateur français.
Edmé Bouchardon : 1698-1762 :...
tracking img