Francis cabrel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1060 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse de chansons
Francis Cabrel-Des Roses et de Orties

La définition du terme engagé est la suivante:« Qui prend position pour des problèmes politiques ou sociaux». Au niveau artistique, les artistes engagés sont nombreux, que ce soit à travers la photographie, la peinture, le cinéma ou la poésie, à prendre position sur différents domaines sociopolitiques. Lui même étant considéré commeun artiste engagé, Francis Cabrel utilise la poésie pour s’exprimer sur son dernier album Des roses et des orties1'. Né à Aden en France, l’auteur-compositeur-interprète français est probablement l’artiste le plus apprécié du public français. Suite à la parution, en 2003, de l’album à succès Les Beaux Dégâts, il a fallu plus de quatre ans à Cabrel pour offrir à son public, en 2008, son dernieralbum. Du propre aveux de l’auteur, cet album s’avère être le plus endurci et les textes plus engagés. Ce faisant, l’hypothèse veut que Des roses et des orties soit un album critique sur la politique. Cabrel s’attaque tout d’abord aux politiciens( Les cardinaux en costumes) et aux stratèges de la sociétés ( Le chêne liège) pour finalement parlé de l’immigration ( African tour). Au bout du compte, onpeut comprendre que cet album est moins consensuel que les albums précédents en nous offrant des chansons plus audacieuses et franches au sujet de la politique.

Les premières critiques sur le thème de la politique nous sont offertes dès la deuxième chanson de l’album intitulée Les cardinaux en costumes. La chanson raconte quatre histoires différentes. Il y a celle de Magryd lesans-abris, Sabrina la prostitué, Mamadou l’immigrant que l’on transfère ainsi que N’Guyen la clandestine. Le point en commun de ces histoires sont les cardinaux costumés qui en plus de ne pas agir, profitent de ces gens de différentes façons. En fait, ce que la chanson dénonce c’est l’hypocrisie et l’indifférence des politiciens face à la misère et aux malheurs du peuple. La chanson est construiteen 8 strophes. Les quatre histoires contiennent tous 8 vers d’environ 7 pieds chacun. Les rimes des histoires sont tous croisées. Le but de cette ressemblance dans les strophes est vraisemblablement de créer un effet de répétition qui nous dit que, peu importe l’histoire qui change, le résultat est le même; les cardinaux en costumes sont indifférents. Le refrain est en espagnole, ce qui donne uncôté plus mondial à ce problème. Les quatre dernier vers « Quand la salle se rallume, Le monde sort en silence, Les cardinaux en costumes, N’étaient pas à la séance», démontre le pessimiste de l’auteur face à nos politiciens. On peut comprendre de ces vers que malgré les dénonciations, malgré les plaintes, malgré la misère et la pauvreté, les politiciens, pourtant présent, ne voient rien. Bref, ceque l’on retient de cette chanson c’est que Cabrel dénonce haut et fort l’hypocrisie des politiciens.

1' Cabrel, Francis, Des roses et des orties, [disque], Montréal: Chandelle,2008.

Par la suite, Cabrel renchéri son propos énoncé dans Les cardinaux en costumes avec Le chêne liège. Cette chanson est en fait une réflexion sur l’existence d’un dieu, d’un être supérieur. Dans cetteréflexion, il y a cependant une strophe qui fait allusion à la politique; « Le monde est aux mains de stratèges, Costumes noirs cravates beiges, Et turbans blancs comme la neige, Qui jouent de bien drôles de jeux». On peut comprendre que cette strophe revient sur le thème principal de l’album en critiquant les stratèges de la société, c’est à dire les politiciens. La chanson comporte 10 strophes dont8 de 4 vers. Les sonorités importantes sont « ège » et « eux». Les rimes sont tous redoublées avec le son « eux» à la fin de chacune des strophes, ce qui donne un effet nostalgique à la chanson. De plus, la plupart des strophes se terminent avec un marqueur d’interrogation ce qui confirme qu’il s’agit d’une réflexion. En réalité, cette chanson parle majoritairement de religion. Cependant...
tracking img