Free party

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4937 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Free party

Aller à : Navigation, rechercher
| Cet article ne cite pas suffisamment ses sources.Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». (Modifier l'article) |
| Desinformations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie ou en liens externes.Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. |

Espace de repos, habituellement installé à côté des sound system et appelé « chill-out »

Alignement d'enceintes habituellement désigné sous le vocable « mur de son »
Une free party (aussinommée free, teuf ou parfois fête libre) est une fête techno gratuite ou dont le tarif à l'entrée (donation) est libre et laissé à l'appréciation des participants. La free party se déroule souvent dans la nature (forêt, montagne…) ou dans des usines ou hangars désaffectés.
Le terme le plus usité à l'origine était celui de rave party. Aujourd'hui, les « raves » désignent plus souvent les fêtesréglementées, tandis que les « free parties » se fondent sur la gratuité — ou semi-gratuité — et la clandestinité[non neutre].
Sommaire  [masquer]  * 1 Présentation * 1.1 France * 1.1.1 Les pionniers français * 1.1.2 La nouvelle génération * 2 Histoire * 2.1 France * 3 Arts libres * 3.1 L'oreille * 3.2 L'œil * 4 Lespolémiques * 4.1 Atteinte au droit de propriété * 4.2 Pollution et nuisances sonores * 4.3 Les accidents * 4.4 La drogue * 4.5 Les polémiques au sein du mouvement * 5 Exemples de grands rassemblements * 5.1 En France * 5.2 Dans le reste du monde * 6 Notes * 7 Bibliographie |
Présentation[modifier]

free party, devantle son.
Une free party —— considérée comme une zone autonome temporaire "Z.A.T." ou Temporary Autonomous Zone "T.A.Z." en Anglais du point de vue des participants ou comme une zone éphémère organisée par eux et vue comme une zone de non-droit par les autorités d'un État qui a toujours cherché à les réprimer dans la mesure où ils squattaient des espaces privés ou publics, temporairement oudurablement[réf. nécessaire]. C'est un lieu où un sound system « pose » du « son » (matériel de sonorisation) pour en faire profiter les participants. L'installation d'une free party ne se limite pas au système de sonorisation, qui est souvent accompagné d'un bar improvisé et éventuellement d'un espace de repos désigné sous le nom de « chill-out » (bien qu'assez rare en Free Party) où l'on trouve souventdes brochures de prévention sur les drogues, la sexualité, l'ouïe, etc.
Le lieu, généralement inhabituel pour une soirée (champs, grottes, bâtiments désaffectés…), est tenu secret jusqu'au commencement de la fête. Les organisateurs mettent souvent en place une infoline (répondeur interrogeable à distance avec un code communiqué sur le tract de la free party) voire le numéro d'un DJ (assez raredepuis 2000) qui indique au dernier moment la route à suivre pour trouver la teuf, ce qui donne souvent lieu à un jeu du chat et de la souris avec la police. Les moyens modernes de communication, téléphone portable et internet, permettent de relayer rapidement l'information sur le lieu.
Les participants s'auto-désignent sous le terme de « teufeurs ». Certains se déplacent dans des camions appelés« camtar » ou fourgons plus ou moins aménagés. D'autres vivent toute l'année dans ces camions avec leur famille.
Comme pour le logiciel libre (free software), et contrairement à une confusion courante, le terme « free » ne doit pas être seulement entendu dans le sens de « gratuit » mais avant tout dans le sens de « libre » (idée très proche du Logiciel libre), ces fêtes tenant par dessus tout...
tracking img