French

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (942 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Définition éthymologique :
Viens du latin : ou : négation et topos : lieu . Lieu qui n’est pas. Sens d’utopie : sans lieu, qui ne setrouve nulle part. L’utopie décrit une société idéale.
Fonction de l’utopie
Critique, dénonciations : sociale oupolitique de la société
L’utopie se montre comme un modèle à suivre
La structure même de l’Utopie de Thomas More manifeste cette volonté de dénonciation. La première partie du livre estune critique de l’organisation politique et religieux du régime monarchique. La seconde partie est la description d’une vie idéale sur l’île d’Utopie. A travers l’exemple de Thomas More, l’on voit bienque l’utopie se propose comme un modèle, si ce n’est à réaliser, dont il faut s’approcher. L’utopie est donc le temps et le lieu de l’apprentissage. Il s’agit donc
- de sortir du présent, souvent dequitter la France, pour mieux critiquer le présent, les moeurs, les coutumes, les institutions,
Souvent, les habitants de ces pays prospères deviennent les critiques de nos institutions, desinitiateurs, bref des porte-parole de l'auteur ; le procédé de renversement se généralise, le monde utopique n'est souvent que l'envers idéal de notre monde.
- de proposer une réflexion sans pour autantdéfinir avec exactitude les lois et les règles d’une cité idéale qui permettrait le bonheur de l’invididu.
Au XVIII° Nature et Raison seront les grands principes régisseurs. Les utopies se heurtentévidemment au dilemme éternel : assurer à chacun son bonheur individuel tout en demandant à la société d'organiser le bonheur de la collectivité.

La contre-utopie (dystopie)
Comme l’utopie, il s’agitd’un monde imaginaire. Mais contrairement à l’utopie, la contre utopie nous montre le pire qu’il soit. La fiction est organisée de façon à empêcher les membres d’atteindre le bonheur. Les mondes...
tracking img