Freud sur l'inconscient

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (307 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire philosophique précis de 6 pages traitant d'un texte de Freud, extrait de son ouvrage "Essais de psychanalyse appliquée" : "Tu crois savoir tout ce qui se passedans ton âme, dès que c'est suffisamment important, parce que ta conscience te l'apprendrait alors".

Plan du commentaire:

I) Introduction
II) L'opinion commune
III)Objections à l'opinion commune
IV) Thèse de Freud
V) Conclusion

Texte étudié:

Tu crois savoir tout ce qui se passe dans ton âme, dès que c'est suffisamment important, parceque ta conscience te l'apprendrait alors. Et quand tu restes sans nouvelles d'une chose qui est dans ton âme, tu admets, avec une parfaite assurance, que cela ne s'y trouve pas.Tu vas même jusqu'à tenir "psychique" pour identique à "conscient", c'est-à-dire connu de toi, et cela malgré les preuves les plus évidentes qu'il doit sans cesse se passerdans ta vie psychique bien plus de choses qu'il ne peut s'en révéler à ta conscience. Tu te comportes comme un monarque absolu qui se contente des informations que lui donnentles hauts dignitaires de la cour et qui ne descend pas vers le peuple pour entendre sa voix. Rentre en toi-même profondément et apprends d'abord à te connaître, alors tucomprendras pourquoi tu vas tomber malade, et peut-être éviteras-tu de le devenir.

C'est de cette manière que la psychanalyse voudrait instruire le moi. Mais les deux clartésqu'elle nous apporte : savoir que la vie instinctive de la sexualité ne saurait être complètement domptée en nous et que les processus psychiques sont en eux-mêmes inconscients, etne deviennent accessibles et subordonnés au moi que par une perception incomplète et incertaine, équivalent à affirmer que le moi n'est pas maître dans sa propre maison.
tracking img