Freud l'avenir d'une illusion

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1020 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 mars 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
"Les idées religieuses sont des dogmes (...) et ces dogmes nous apprennent des choses que nous n’avons pas découvertes par nous-mêmes et qui exigent de notre part un acte de foi. (...) Credo quia absurdum1. Ce qui revient à dire que les doctrines religieuses sont soustraites aux exigences de la raison; elles sont au-dessus de la raison. Il faut sentir intérieurement leur vérité ; point n’estnécessaire de les comprendre. Seulement ce Credo n’est intéressant qu’à titre de confession individuelle; en tant que décret, il ne lie personne. Puis-je être contraint de croire à toutes les absurdités? Et si tel n’est pas le cas, pourquoi justement à celle-ci? Il n’est pas d’instance au-dessus de la raison. Si la vérité des doctrines religieuses dépend d’un événement intérieur qui témoigne de cettevérité, que faire de tous les hommes à qui ce rare événement n’arrive pas? On peut réclamer de tous les hommes qu’ils se servent du don qu’ils possèdent, de la raison, mais on ne peut établir pour tous une obligation fondée sur un facteur qui n’existe que chez un très petit nombre d’entre eux. En quoi cela peut-il importer aux autres que vous ayez, au cours d’une extase qui s’est emparée de toutvotre être, acquis l’inébranlable conviction de la vérité réelle des doctrines religieuses?"
 
La connaissance de la doctrine de l'auteur n'est pas requise. Il faut -et il suffit- que l'explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question.
 
 
*
 
 
Sigmund Freud, auteur de ce texte, était un psychiatre autrichien qui fut le fondateur de lapsychanalyse. Il étendit le domaine d’investigation psychanalytique à l’art, à l’ethnologie et à l’histoire des civilisations.
Dans ce texte Freud étudie le problème suivant : comment la religion raisonne-t-elle ? Quelle est la valeur argumentative de la foi ? Existe-il une obligation fondée sur la croyance religieuse ?
Dès lors le fonctionnement de la religion repose-t-il sur des chosesfondées ? La foi est-elle un argument s’appuyant sur la vérité ? Sommes-nous obligés d’avoir la foi ou la raison suffit-elle à nous satisfaire ?
 
 
 
Au début du texte Freud se place au point de vue de la religion : il nous fait savoir comment les croyants se comportent envers la religion et ce qu’ils en pensent, il en expose le raisonnement : « les idées religieuses sont des dogmes »c’est-à-dire qu’elles désignent un ensemble d’articles de foi fondés sur la révélation. Cela signifie que pour accepter une idée religieuse il faut avoir la foi, avoir foi en Dieu et donc affirmer au moins implicitement son existence. Il poursuit en disant que [démarche à corriger : l’ordre dans un raisonnement est logique : donc, alors, on comprend pourquoi, si bien que etc ; il n’est pas chronologique : etpuis, ensuite, enfin etc ; l’idéal serait qu’on ne trouve jamais dans l’explication de liens chronologiques)] « ces dogmes nous apprennent des choses que nous n’avons pas découvertes nous-mêmes ». Cela signifie que ces choses ne peuvent pas être démontrées ou prouvées ou découvertes par la réflexion ou la recherche, puisqu’elles « exigent de notre par un acte de foi ». En effet « avoir la foi »signifie croire et affirmer la réalité de l’objet de notre croyance ; faire acte de foi c’est affirmer l’existence et la valeur de choses en l’absence de preuves. Car si de telles preuves étaient possibles, aucun acte de foi ne serait nécessaire : nous saurions qu’elles existent, nous n’aurions pas à y coire. La foi est une certitude intime, personnelle, à travers laquelle nous plaçons notre espoirdans quelque chose (ce à quoi nous croyons) mais elle n’a rien d’objectif.
Le fait que les choses qu’évoquent Freud n’ont pas été « découvertes par nous-mêmes » veut que ces choses pour le croyant relève du mystère et qu’elles ne peuvent être connues que par révélation ; dans le cas contraire en effet elles seraient le fruit de nos recherches ou de nos raisonnements.
C’est pourquoi la...
tracking img